Haïti, un pays en quête d'un système de défense et de sécurité viable : de la naissance de la République à nos jours

par Frantz Toyo

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean-Pierre Marichy.

Soutenue en 2004

à Toulouse 1 .

  • Titre traduit

    Haïti, a country in quest of a system defence and of stable security : from the born of the Republic till today


  • Résumé

    Haïti depuis le début de son indépendance, en 1804, est en carence d'un système de défense fiable. Son incohérence montre que les dirigeants haïtiens n'ont jamais eu l'intention de défendre la souveraineté d'un peuple mais celle de défendre les intérêts matériels d'un petit groupe d'individus au travers d'une armée obéissante au pouvoir exécutif. L'instabilité politique, l'incompétence de nos responsables politiques durant le premier siècle de l'indépendance ont conduit Haïti à perdre sa souveraineté par une occupation américaine qui a duré dix neuf ans de 1915 à 1934. La formation d'une armée oisive et affairiste, post-occupation, est considérée comme un produit américain qui continue à exercer son hégémonie sur Haïti. Duvalier a su profiter de la période de la guerre froide pour mettre hors jeu cette armée, et mettre en place un autre système de défense populaire pour sa sécurité personnelle "les tontons macoutes", non celle du peuple. La période post-Duvalieriste a révélé que l'armée haïtienne était l'un des éléments déstabilisateurs pour la démocratie en pratiquant des coups d' État répétitifs. L'inexistence de sa politique de défense a permis aux U. S. A. Et à l'O. N. U. De pousser l'exécutif haïtien à supprimer l'armée en 1995 au profit d'une police. Cette date propulse Haïti au rang des rares pays sans armée et redéfinit sa politique de défense et de sécurité dans un pays caractérisé par son instabilité politique. Cet état de fait a généré l'incompréhension et le rejet de cette nouvelle orientation par la population haïtienne.


  • Résumé

    Since its independance in 1804, Haïti's incoherence shows that the rulers had never the intention to defend the sovereignty of the people but to defend the material economic interests of a small group of individuals, by using a loyal army of the governments. The political instability, the incompetence of the political leaders during the first century of independence led Haïti to lose its sovereignty to an American occupation that lasted 19 years from 1915 to 1934. The formation of inexistent army, post-occupation was considered as an American product that continued to exercise its dominance over Haïti. Duvalier profited the period of the cold war to put in place this army and not that by set up place another system of popular defence for his personal security "les tontons-macoutes" witch wire not of the people. The post-Davalierist period revealed that the Haïtian army was one of the destabilising elements for its democracy, while to made the putsch's took place. The inexistence of its political defence enabled the USA and the United Nations to force the Haïtian government to get rid of the army in 1995 for strengthen the police. This date propelled Haïti to be one of the rare countries without an army and redefined its political defence and security in a country characterised by its political instability. This state of affairs generated misunderstanding and the rejection of this new direction for the Haïtian people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 376 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 361-376

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/2004-44

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GM1001-2004-39
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.