Peuple, état, nation : les composantes de l'identité nationale allemande de 1871 à 1945

par Thierry Bidon

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Fréderic Hartweg.

Soutenue en 2004

à l'Université Robert Schuman (Strasbourg) .


  • Résumé

    En 1871, le Reich est un Etat de type fédéral au sein duquel la Prusse exerce une puissance hégémonique. En outre, le Reich allemand est un Etat national 'inachevé' car la recherche d'une cohésion nationale passe par l'exclusion des sociaux-démocrates, des catholiques et la mise à l'index des minorités nationales. A partir de 1890, l'émergence et le développement d'un nationalisme expansionniste, impérialiste et agressif ajoute à la composante linguistique et historico-culturelle du peuple celle d'un nationalisme raciste et d'un antisémitisme nationaliste. Sans doute la République de Weimar a-t-elle permis à la démocratie de triompher, mais les dirigeants ont essayé de promouvoir une définition politique de la nation qui coexiste avec d'autres définitions de la nation fondées sur une conception ethnique ou raciste du peuple. Entre 1933 et 1945, la nation au sens démocratique du terme est détruite par les nationaux-socialistes; l'Etat national-socialiste se caractérise en effet par le triomphe de la corruption totalitaire de l'Etat et tente de mettre un terme à la nation allemande en créant un 'peuple national-socialiste'.

  • Titre traduit

    People, state, nation : the components of german identity from 1871 to 1945


  • Résumé

    Ln 1871, the German Empire is a federal state in which Prussia exercises hegemonial power. Moreover, the Empire is an 'unfinished' national state, in that apparent national cohesion can only be achieved at the priee of the exclusion of the Social Democrats and the Catholics as weil as the condemnation of national minorities. Starting in 1890, the rise and expansion of an imperialist and aggressive nationalism adds a racist nationalism and a nationalist anti-Semitism to the linguistic, historie and cultural components of a "Volk". The Weimar Republic no doubt enables democracy to triumph, but the political leaders try to favour a political definltion of the nation that has to coexist with other definltions founded on an ethnie or even racist conception of a "Volk". Setween 1933 and 1945, the nation in the democratie sense is destroyed by the Nazis; the Nazi state is basically characterized by the triumph of the totalitarian corruption of the state and tries to put an end to the German nation by creating a nationalist-socialist "Volk".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 391-406

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT.STRASBOURG.2004
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004 - BIDON Thierry
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.