Temps de l'Histoire et temps du destin : (Julien Gracq, Ernst Jünger, Mircea Eliade

par Corina Madeleine Stanescu

Thèse de doctorat en Littérature française, générale et comparée

Sous la direction de Olivier H. Bonnerot.

Soutenue en 2004

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Historical temporality and the time of destiny


  • Résumé

    Les situations historiques du XXe siècle ont conduit Julien Gracq, Ernst Jünger et Mircea Eliade à mener une vaste réflexion sur l'Histoire, qui passe par la critique de la Raison historique et de ses fondements : temps linéaire et continu, vecteur du progrès constant. Pour ces trois écrivains, le refus de l'Histoire n'est autre que le refus de tous les historicismes prétendant réduire l'homme à sa seule dimension historique. Si tous les trois se tournent vers le mythe, qui constitue la grande découverte historico-scientifique du XXe siècle, ce n'est absolument pas le fait d'un désintérêt pour l'Histoire. Bien au contraire, leur approche du mythe, qui va de pair avec l'exploration des dimensions du temps autres que linéaire, renouvelle et dépasse l'opposition traditionnelle entre mythe et Histoire. Ceci n'est pas sans conséquences sur le conception que Gracq, Jünger et Eliade se font de la littérature.


  • Résumé

    The historical conjunctures of the twentieth century led Julien Gracq, Ernst Jünger and Mircea Eliade to carry out a far-reaching investigation into History, one which implied a critique of historical determination and its underlying terms : a lineary and continuous temporaliity as the vector of constant progress. For these three writers the refusal of history signified nothing less than the rebuttal of all those historicisms which tend to only consider the historical dimension of the individual. If all three directed their energies towards the domain of myth, which constituted the major twentieth century discovery of historical science, it is certainly not because they were unconcerned with History. On the contrary, their way of engaging with the domain of myth, one which goes naturally with the exploration of other temporal dimensions than linear ones, reinvents and goes beyond the traditional opposition between myth and History. This exploration and the reflection it engenders cannot but be perceptible in the way Gracq, Jünger and Eliade view literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 422 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 401-418

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.