L'Actualisation des figures mythologiques dans la poésie néo-hellénique des années trente

par Marie-Christine Zimmermann-Casas

Thèse de doctorat en Etudes méditerranéennes et orientales. Etudes néo-helléniques

Sous la direction de Astérios Argyriou.

Soutenue en 2004

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Dans le contexte historique et culturel difficile des années trente, les artistes et les penseurs cherchent à réflechir sur leur identité nationale. Trois grands poètes grecs, Séféris, Engonopoulos et Ritsos examinent les mythes fondateurs de l'hellénisme. Chacun d'eux se tourne vers le passé selon un cheminement spirituel qui lui est propre et qui peut éclairer les raisons qui ont présidé au choix d'un thème précis. Il en résulte une vision nouvelle concrètement inscrite dans une nouvelle structuration. Les enjeux de l'intertextualité mythologique semblent convergents chez les trois auteurs. Les héros de Séféris, comme Oreste, Ulysse ou Hélène, disent le déclin de la Grèce et des valeurs humanistes. Ceux de Ritsos, comme Electre, Antigone ou Phèdre, révèlent les erreurs tragiques qui les ont conduits à la catastrophe. Orphée, Pan ou le Minotaure permettent à Engonopoulos de dépasser une réalite appauvrie par la logique et de comprendre l'irrationnel. Une étude de la poétique du mythe tente de cerner l'imaginaire qui se projette dans l'écriture par l'intermédiaire du mythe. L'esthétique de Séféris exprime une vision tragique de l'histoire. Elle se définit par un désir d'authenticité et par la musicalité de l'émotion. Ritsos explore les contradictions de la vie et en restitue le mystère par la magie de l'image. Engonopoulos désarticule le langage rationnel pour lui substituer une réalité mouvante où règne la confusion onirique des formes. Le recours à la mythologie permet à la génération des années trente de retrouver son énergie originelle

  • Titre traduit

    The Updating of mythological figures in the modern greek literature of the thirties


  • Résumé

    In the difficult historical and cultural context of the thirties, artists and thinkers reflect upon their national identity. Three great poets, Seferis, Engonopoulos and Ritsos, look into the fonding myth of hellenism. Each of them turns to the past following his own spritual development which can explain the reasons behind the choice of a specific theme. As a result we get a new vision materialised in a new structure. The three poets seem to converge on the same issues. Seferis' heroes, such as Orestes, Ulysses or Helen, symbolise the decline of Greece and its humanist values. Ritsos' heroes, such as Electra, Antigone or Phaedra, reveal the tragic errors wich led them to disaster. Orpheus, Pan or the Minotaur, enable Engonopoulos to overcome a reality weekened by logics ant to understand the irrational. A study of the poetics in the myth seeks to outline the poets' imaginative world represented in writing through the myth. Seferis' esthetics show a tragic vision of history. It is defined by a desire of authencity and the musicality of emotions. Ritsos invertigates the contradictions of life and recreates its mystery through the magic of the image. Engonopoulos dismantles the rational language and replaces it by a moving reality dominated by the dreamlike confusion of the shapes. The use of mythology enables the generation of the thirties to regain its original energy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 327 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.