De l'invention de la "germanité sudète" : la revue Witiko (1928-1931)

par Christian Jacques

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Geneviève Humbert.

  • Titre traduit

    About the invention of "Sudeten germanity" : "Witiko" magazine (1928-1931)


  • Résumé

    Publiée en 1928 à Cheb/Eger (Tchécoslovaquie) par lé́diteur Johannes Stauda (1887-1972) et le jeune écrivain et critique littéraire Josef Mühlberger (1903-1985), la revue Witiko se voulait représentative de la production littéraire et artistique des Allemands de Tchécoslovaquie. On y retrouve ainsi à côté d'auteurs " régionalistes ", populaires à lépoque, tels que E. G. Kobenheyer, Bruno Brehm, Hans Watlik et Karl Hans Strobl, d'autres tels que Max Brod, Franz Kafka, Stefan Zweig ou Johannes Urzidil. De plus, les rubriques consacrées à la production culturelle tchèque sont dans le contexte du " Volkstumskampf " (lutte ethnique et nationale) un phénomène remarquable en soi et qui accroît l'intérêt de cette revue en tant qu'objet de recherche. Partant de la reconstitution de l'histoire du projet de la revue, de ses objectifs politiques (Kulturpolitik), mon analyse s'inscrit dans le cadre des recherches sur le phénomène du nationalisme. Définissant leur revue comme une revue " sudète ", les responsables d'édition ont participé à la propagation de ce terme générique pour désigner la minorité nationale allemande de la première République tchécoslovaque (1918-1938). Mettre en évidence les enjeux liés à l'apparition de ce terme est un des objectifs principaux de cette thèse.


  • Résumé

    Published in 1928 in Cheb/Eger (Czechoslovakia) by the publisher Johannes Strauda(1887-1972) and the young writer and literary critic Josef Mühlberger (1903-1985), Witiko magazine claimed to be representative of the literary and artistic production of the Germans in Czechoslovakia. Along with such once popular " regionalist " authors as E. G. Kobenheyer, Bruno Brehm, Hans Watlik or Karl Hans Strobl , we can find in it other writers such as Max Brod, Franz Kafka, Stefan Zweig or Johannes Urzidil. Moreover, the sections devoted to the Czech cultural production are set in the context of " Volkstumskampf " (ethnic and national struggle), a phenomenon that is remarkable in itself and makes this magazine even more interesting as an object of research. Starting from the reconstruction of the history of the magazine project, my analysis is in line with the research on the phenomenon of nationalism. Defining their magazine as a " Sudeten " publication, the editors contributed to propagating this generic term to designate the German national minority in the first Czechoslovak Republic (1918-1938). To reveal the stakes in the appearance of this term is one of the main objectives of this thesis. .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 392 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 304-334. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.