Revendication de la rationalité : penser contre l'histoire, penser l'histoire

par Juan Carlos Moreno Romo

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Frère.

  • Titre traduit

    Vindication of rationality : to think against history, to think history


  • Résumé

    Comment doit-on s'occuper de philosophie dans notre temps ? Et comment doit-on le faire lorsqu'on appartient à un espace culturel à la marge, tel que celui du monde hispanique, cette marge intérieure du monde Occidental ? On doit faire une vindicación, une réhabilitation de la rationalité. C'est la condition de possibilité de la reprise et la poursuite de la philosophie comme telle. Mais on doit faire aussi une revendication de la rationalité : on doit casser le monologue du discours dominant, et excluant, car seulement ainsi pourrons poursuivre ensemble, européens et non-européens, cette tâche commune qu'est la quête du peu de lumière dont est capable l'entendement humain. Partant de la constatation de la Babel de la culture contemporaine, ce travail explore et interpelle notre temps à la lumière de l'anthropologie, l'ontologie et la conception du temps de la Genèse (principalement). Nous explorons la radicale ambiguïté, et la nature toujours incertaine et riche en risques et en possibilités de toute rencontre humaine, personnelle et collective, aussi bien dans la guerre que dans l'amour. Ce travail s'attaque aux certitudes les plus agressives de la culture contemporaine, à fin d'ébranler la tour, ou la suffisance de son monologue. Par un chemin indépendant, mais ouvert à toutes les sources et à toutes les influences, notre diagnostic de notre temps rejoint celui d'Eduardo Nicol, qui s'inquiétait de l'avenir de la philosophie dans un monde dominé par la " raison de force majeure " et par le logos inexpressif de la Babel montante ; ainsi que celui de la déconstruction de Jacques Derrida et de Jean-Luc Nancy, qui rendent compte de la descente de Babel. Ceci se complète avec une étude sur les repères institutionnels et géoculturelles de la philosophie, faite à la lumière, ou à l'ombre du cas hispano-américain. Et enfin avec la considération et la reprise de ce qu'il y a d'intemporel ou de permanent dans " les traces " de la pensée " transhistorique " de René Descartes.


  • Résumé

    How are we to practice philosophy in our time? And how to do it when we belong to a cultural space as margin of, like the Hispanic world, that interior margin of the Western world? In order to star, we have to do a vindication of the rationality. Only this way it is possible to retake and continue the work of the philosophy. And immediately we must make a claim to the rationality. We have to brake the soliloquize of the domineering and excluding logos, this is the only way to continue together, Europeans and non-Europeans, this common work that seeks that small light from who is capable the human understanding. This thesis want to contribute to this task. Starting with a reflection inspired by the biblical myth of Babel, it explores our time in the light of anthropology, ontology and the conception of time one find in the Genesis narration. Its task is to analyse the radical ambiguity and the risky nature of every human relationship, personal or collective, in war as in love. These reflections challenge the most aggressive certitude of contemporary culture and the auto-sufficiency of its monologue. In an independent way, but open to all sources and all influences, our diagnostic of the contemporary world is close to that of Eduardo Nicol. He is anxious about the future of philosophy in a world dominated by the "reason of the major force" and the inexpressive logos of the upward Babel. We link too the deconstruction's diagnostic of the declining Babel of our times. The mentioned analysis will be completed by a study of the institutional and geo-cultural reality of philosophy, effectuated in the light, or better: in the shadow of the Hispano-American reality. It will conclude by an actualization of the permanent features of the trans-historical thought of René Descartes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 851 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 787-843

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.