La croissance économique sous l'hypothèse d'utilité relative

par Thi Kim Cuong Pham

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Rodolphe dos Santos Ferreira.

Soutenue en 2004

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Le postulat d'utilité relative énonce que la fonction d'utilité d'un individu dépend en partie de sa position relative dans l'économie en termes de prospérité matérielle, ce qui est assimilée à la préférence pour un statut social. Cette manière de déterminer le statut social d'un agent est basée sur une mesure objective, laquelle se distingue de la mesure subjective telle que la personnalité de l'agent, ses actions, ou encore son engagement social. Sur le plan empirique, cette thèse consiste à examiner l'hypothèse d'utilité relative contre l'hypothèse d'utilité absolue en utilisant les données de ménages allemands extraites de la base German Socio-Economic Panel. Les résultats d'estimation indiquent que les données sont compatibles avec la relativité de l'utilité : l'utilité d'un agent dépend positivement de son revenu et négativement d'un niveau de référence, lequel est le revenu du Land où il réside. Sur le plan théorique, l'apport de cette thèse est résumé en deux analyses concernant les implications de la quête de statut sur : (i) la relation entre la croissance et la répartition de la richesse d'une part et la relation entre la croissance et le bien-être d'autre part; (ii) la relation entre la croissance et la politique publique en matière de fourniture du capital public et de protection de l'environnement. Les résultats obtenus soulignent le rôle de la quête d'un statut comme un élément d'explication de la répartition de la richesse ainsi que de la relation entre cette dernière et la croissance. Il est également montré que la relation entre la croissance et le bien-être n'est plus croissante et monotone comme dans le cas ne prenant pas en compte l'effet de statut. Ce résultat corrobore l'intuition selon laquelle la relativité de l'utilité peut être considérée comme une explication de l'absence de corrélation positive, observée dans les études empiriques, entre le bien-être moyen agrégé et le revenu par habitant. Par ailleurs, nos résultats suggèrent que la compétition sociale en vue d'améliorer le statut social devrait être considérée comme une explication de l'arbitrage entre les politiques économique et environnementale, de la disparité de la taille du gouvernement dans l'économie et de la disparité du taux de croissance des économies identiques.

  • Titre traduit

    Economic growth under relative utility hypothesis


  • Résumé

    The relative utility hypothesis postulate that individuals have a preference for social status, which means that an individual's utility function depends in part on her relative position in the economy in terms of material prosperity. This way to define social status is based on an objective measure different to subjective measures such as individual's personality, her actions, or her social commitment. This dissertation aims to contribute empirically and theoretically to the relative hypothesis literature. On the empirical side, this dissertation examines the relative utility hypothesis against the absolute utility hypothesis using the households database drawn from the German Socio-Economic Panel. Estimation results indicate that the data are consistent with the relativity hypothesis. More precisely, the individual's utility depends positively on her income and negatively on a reference level of income, which is defined as the Land-average income. On the theoretical side, I study implications of status seeking on: (i) the relation between growth and wealth distribution, and the relation between growth and welfare (ii) the relation between growth and public policy in terms of provision of public capital and protection of the environment. The results underline the role of status seeking in explaining the wealth distribution and the relation between wealth distribution and growth. I also show that the relation between growth and welfare is not increasing and monotonous as in the case without status effects. This finding corroborates the idea that the relative utility hypothesis provides an explanation of the non-positive correlation, observed in empirical studies, between the aggregated average welfare and income per capita. In addition, my results suggest that social competition for improving the social status may be used to explain the trade-off between economic policy and environmental policy, the disparity of the government size in the economy, and the disparity of the growth rate between identical economies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2004/PHA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.