Etude de l'oncogène ORF8 d'Agrobacterium

par Marie Umber

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Léon Otten.

Soutenue en 2004

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Agrobacterium transforme génétiquement les cellules végétales grâce au transfert d’un fragment d’ADN, le T-DNA, dans le génome de la plante hôte. La famille RolB est constituée d’un certain nombre de protéines codées par les T-DNAs d’Agrobacterium. La plupart d’entre elles modifient la morphologie et la croissance des plantes qui les expriment, mais leur fonction reste largement inconnue. Notre laboratoire s’intéresse aux membres de cette famille, et plus particulièrement aux gènes 6b, Norf8 et NiaaM d���Agrobacterium. La protéine A4-Orf8, codée par le T-DNA de la souche A4 d’Agrobacterium rhizogenes, possède une structure particulière. Sa partie N-terminale, appelée A4-NOrf8, présente des homologies avec les membres de la famille RolB. Sa partie C-terminale, A4- rf8, est homologue à la protéine IaaM, une enzyme bactérienne, codée notamment par le génome de Pseudomonas savastanoi, qui possède une activité tryptophane mono-oxygénase et catalyse la première étape de la synthèse d’une auxine, l’acide 3-indolacétique ou AIA. La structure de la protéine A4-Orf8 peut permettre de comprendre le rôle de la partie A4- Orf8 grâce à celui de la partie A4-COrf8 et de déterminer ainsi la fonction commune des protéines de la famille RolB dans le processus d’infection par Agrobacterium. Les deux parties A4-Norf8 et A4-Corf8, ainsi que le gène A4-orf8 complet, ont été introduits dans le génome de plants de Nicotiana tabacum afin de déterminer leur action sur le développement des plantes. Les plantes 2x35S::A4-Norf8 montrent un retard de croissance et développent des chloroses sur les feuilles matures. Ce phénotype est dû à l’inhibition du transport du saccharose des tissus producteurs de matière carbonée (les tissus sources) vers les tissus importateurs (les tissus puits). Bien que les plantes 2x35S::A4- orf8 n’aient pas de phénotype particulier, les plantes 2x35S::A4-orf8 présentent un phénotype différents de celui des plantes 2x35S::A4-Norf8. En effet, des boursouflures apparaissent à la surface des feuilles à cause de l’hypertrophie des cellules épidermiques. La partie C-terminale possède donc une action au sein de la protéine A4- rf8. La protéine A4-Orf8 et ses deux parties ont ensuite été fusionnées à la protéine GFP3 (Green Fluorescent Protein 3) pour les localiser dans les cellules végétales. Les protéines de fusion A4- NOrf8:GFP3 et GFP3:A4-NOrf8 se retrouvent sous forme de petits points à la périphérie de la cellule. Une telle localisation rappelle fortement l’emplacement des plasmodesmes, mais ceci reste à démontrer. Les protéines de fusion A4- Orf8:GFP3 et GFP3:A4-COrf8 sont cytoplasmiques et nucléaires. La protéine entière, quant à elle, montrent une localisation sous forme d’agrégats, difficile à interpréter. Enfin, une étude de mutagénèse dirigée a été réalisée sur la partie 3’-terminale A4-Corf8. Le site de fixation au FAD, présent chez toutes les flavines mono-oxygénases et également sur la partie A4-COrf8 a été muté et ne semble pas avoir de rôle dans la formation du phénotype des plantes 2x35S::A4-orf8. Une séquence NLS putative a été mise en évidence sur la partie A4- COrf8 et a été testée afin de démontrer son rôle dans la localisation nucléaire des protéines de fusion A4-COrf8:GFP3 et GFP3:A4-COrf8.

  • Titre traduit

    Study of Agrobacterium rhizogenes A4-Orf8 protein


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.125-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2004;4637
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.