Etude par diagnostics optiques de l'impact d'une très haute pression d'injection sur le fonctionnement d'un moteur à injection directe essence

par Benoît Jeanne

Thèse de doctorat en Physique. Énergétique

Sous la direction de Michel Trinité.

Soutenue en 2004

à Rouen .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Study of very high injection pressure effect on the performances of a gasoline direct injection engine using optical diagnoses


  • Résumé

    Face à la difficulté de mise au point des moteurs à injection directe essence, un nouveau concept a été proposé par PSA Peugeot Citroën : l'injection à "très haute pression". L'idée avancée est alors d'améliorer la formation du mélange air-carburant en utilisant un nouveau système d'injection permettant de générer des pressions allant jusqu'à 1000 bars. Afin d'étudier l'impact de cette haute pression d'injection sur le fonctionnement d'un moteur, une caractérisation du système d'injection et des sprays formés a tout d'abord été réalisée en utilisant une enceinte pressurisée. Puis, dans un deuxième temps, le système a été testé sur un moteur transparent pour étudier son impact sur la combustion et la formation du mélange air-carburant. Dans les deux cas, la mise en œuvre de différentes méthodes de diagnostics optiques a permis d'apporter une compréhension physique des phénomènes propres à une injection à très haute pression.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 236p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.120 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04/ROUE/S058(a)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.