L'encéphalite japonaise en 2003 : épidémiologie et nouvelles perspectives de vaccin

par Christophe Defrocourt

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Jean-Louis Pons.

Soutenue en 2004

à Rouen .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'encéphalite japonaise est une maladie croissante en Asie du Sud-Est et dans les pays du Pacifique occidental puisqu'elle s'étend aujourd'hui à l'Australie et à la Russie. Elle est actuellement la première cause d'encéphalite virale en Asie et se rencontre surtout en zone rurale. Cette maladie est provoquée par un virus de la famille des Flavivirus. Elle est véhiculée par une piqûre de moustique de la famille des Culex. Les porcs et les oiseaux aquatiques ont un rôle de réservoirs dans la transmission de la maladie et seule leur augmentation explique la transmission à l'homme, puisqu'e celui-ci est un hôte accidentel. L'encéphalite japonaise est une maladie souvent bénigne mais peut cependant être fatale et laisser d'importantes séquelles chez les survivants. Les personnes les plus touchées sont les enfants et les personnes âgées ou immunodéficientes. Actuellement, aucun médicament efficace n'existe, mais la vaccination et une protection mécanique permettenet d'empêcher la maladie. De nouveaux vaccins sont en cours de recherche et la terminologie du "Chimerivax" va apporter dans peu de temps une vaccination à immunisation rapide et aussi efficace que celle utilisée contre le virus de la fièvre jaune. De plus, un accord entre professionnels pharmaceutiques et instituts de recherches donne l'espoir de la fabrication d'un traitement curatif.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Biobliogr. f. 124-136

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section médecine-pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THP 04.08
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.