Le doublage et le sous-titrage des films en France depuis 1931 : contribution à une étude historique et esthétique du cinéma

par Jean-François Cornu

Thèse de doctorat en Arts. Etudes cinématographiques

Sous la direction de Jean-Pierre Berthomé.

Soutenue en 2004

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La généralisation du cinéma parlant au tournant des années 20 et 30 bouleversa la diffusion des films étrangers sur le marché français. Les studios hollywoodiens furent les premiers à envisager plusieurs moyens pour y maintenir leur domination. La première moitié des années 30 vit, en France, la naissance d'une puissante industrie du doublage, à l'ombre de laquelle se développa le sous-titrage. La connaissance des conditions de réalisation d'un doublage ou d'un sous-titrage est essentielle à l'analyse esthétique des versions doublées et sous-titrées de films. Selon l'époque, la technique employée, les pratiques des adaptateurs ou des comédiens, les conséquences esthétiques sont variables. Toutefois, certaines constantes demeurent : substitution partielle ou totale de la bande-son pour le doublage, intervention sur la bande-image pour le sous-titrage. Dans tous les cas, c'est la voix qui subit un traitement particulier. Dans une version doublée, une nouvelle voix est attribuée à un même personnage et se trouve ainsi réincarnée ; dans une version sous-titrée, la voix, visible par le biais du sous-titre, devient image.

  • Titre traduit

    Dubbing and subtitling in France since 1931 : a contribution to a historical and aesthetic study of film


  • Résumé

    The generalisation of talking films in the late 1920s and early 1930s brought about a major change in the distribution of foreign films on the French market. The Hollywood majors led the way in exploring various options in order to maintain their domination on that market. During the first half of the 1930s, a powerful dubbing industry gradually developped in France with subtitling growing on a much smaller scale. Knowing how a dubbed or subtitled version is made is essential to any aesthetic appreciation of a dubbed or subtitled film. The aesthetic implications vary according to the period, the technique and the way translators or actors work. However, some constant features can be outlined : with dubbing, the soundtrack is partly or fully replaced ; with subtitling, the image is altered. Both methods imply a different treatment of the voice. In a dubbed version, a new voice is given to an unchanged character, in a reincarnation process ; in a subtitled version, the voice becomes visible through the subtitle, it becomes an image.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (251,175 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 128-140. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : CINEMA 28360
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. UFR d'anglais. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : CINEMA 28360-2
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2004/108/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/REN2/0054
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.