La révolution conservatrice : génèse idéologique de l'Irlande politique et sociale, 1800-1923

par Olivier Coquelin

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Jean Brihault.

Soutenue en 2004

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Jusqu'aux années 1990, l'Irlande du Sud était apparu sous les traits d'un pays conservateur certes symbolisé par une Eglise catholique omnipotente, mais aussi par un système politique bipartisan formé de deux organisations non progressistes. L'absence de contre-pouvoir assez puissant pour contrebalancer l'ordre établi résultait en partie de la posture attentiste adoptée par le mouvement ouvrier lors de la Révolution irlandaise de 1916-23. En partie, car une analyse idéologique de la période connue comme l'Union, nous révèle que, malgré son inclination à la révolte, l'Irlande politique et sociale porta en elle le germe de la révolution conservatrice qui allait donner naissance à l'Etat Libre en 1922. D'une part, parce que la plupart des nationalistes n'envisageaient qu'une émancipation politique du pays ; et d'autre part, parce que les divers mouvements sociaux n'aspiraient qu'à corriger le système ou à le renverser en obéissant à une logique révolutionnaire d'inspiration conservatrice.

  • Titre traduit

    ˜The œconservative revolution : ideological genesis of political and social Ireland, 1800-1923


  • Résumé

    Up to the 1990's, Southern Ireland had appeared as a conservative country unquestionably symbolised by an omnipotent Catholic Church but also by a bipartite political system made up of two conservative organisations. The fact that no forces had enough power to counterbalance the Establishment was partly the result of the wait-and-see attitude adopted by the main proletarian organisations during the 1916-23 Irish Revolution. But this again is only a partial explanation as an ideological analysis of the period known as the Union era reveals that, despite her propensity to rebel, political and social Ireland contained the seeds of the conservative revolution that was to give birth to the Irish Free State in 1922. And this, firstly, because most nationalists merely contemplated a political liberation of the country ; and secondly, because the various social movements only aimed at reforming the system or overthrowing it through a revolutionary scheme inspired by conservative motives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(592 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 553-581. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2004/104/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004/REN2/0052
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.