Etude des relations immunitaires hôte-tumeur dans le cancer de l'ovaire

par Olivier Toutirais

Thèse de doctorat en Médecine. Biologie et sciences de la santé

Sous la direction de Noëlle Genetet.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Propriétés de lignées de cellules tumorales ovariennes générées à partir de prélèvements de tumeurs. Leur production de cytokines a été étudiée au niveau des ARNm (RT-PCR), et par des dosages des protéines ds les surnageants de culture. La majorité des lignées tumorales (n=8) expriment des cytokines capables d'inhiber la réponse immunitaire (TGF-béta1) et de favoriser la croissance et la survie tumorale (IL-6,IL-8) mais rarement les cytokines pro-inflammatoires impliquées ds le développement des rép. Immunitaires. Les interactions du récepteur CD40 avec son ligand CD40L induisent une inhibition de la croissance tumorale et une augmentation de sécrétion des cytokines (IL-6,IL-8,TNF-alpha), suggérant un rôle important de cette molécule dans les relations hôte-tumeur. L'étude de l'immunogénicité des cellules tumorales ds un système allogénique de co-culture avec des lymphocytes de donneurs montre qu'elles semblent inefficaces pour induire la prolifération lymphocytaire estimée par des tests d'incorporation de thymidine trit́iée. Les cellules tumorales qui n'expriment pas les molécules de costimulation B7 pourraient induire des phénomènes d'anergie mais qui ne seraient pas court-cicuités par l'apport d'IL-2, d'IL-12 ou d'anticorps agoniste anti-CD28. Néanmoins, en présence d'IL-2 et après un prétraitement des cellules tumorales par l'IFN-gamma, il a été possible de générer des effecteurs spécifiques de la tumeur capables de produire de l'IFN-gamma, et doués d'activité cytotoxique. Les tests de stimulation autologue visant à réactiver ou à induire des effecteurs antitumoraux à partir respectivement des lymphocytes isolés de tumeur ou issus du sang des patientes, n'ont pas été concluants. Existence de cellules réactives aux antigènes associés à la tumeur,mais leur fréquence est faible chez les patientes et les conditions permettant leur expansion doivent être améliorées.

  • Titre traduit

    Study of immune host-tumor relationships in ovarian cancer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-182

Où se trouve cette thèse\u00a0?