Verres de sulfures : spectroscopie des ions de terres-rares, fibres microstructurées et nouvelles compositions

par Jenny Le Person

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Luc Adam.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'utilisation de matériaux originaux, à faibles énergies de phonons, tels que les verres de sulfures, permet d'envisager des applications dans le domaine des télécommunications. Ainsi, La fenêtre optique des verres appartenant au système de référence GeGaS a été élargie dans le domaine du visible par addition de chlorure de métaux et d’alcalino-terreux. Dans le cadre d'études de refroidissement optique, le diagramme d’énergie de l'ytterbium a été établi dans les matrices sulfures et halogéno-sulfures. La loi empirique du gap a été démontrée dans les verres de sulfures du système GeGaSbS. Une fibre monomode de diamètre de mode 2 microns a été obtenue et caractérisée à 1,55 microns. La fluorescence infrarouge du dysprosium et du thulium sur des fibres multimode a été étudiée. Des fibres microstructurées en verres de sulfures, de types bande interdite photonique et à trous, ont été réalisées. La caractérisation optique de ces fibres a révélé le caractère quasi-monomode d’une des fibres à trous à 1,55 microns.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 47 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.