Structure génétique, connectivité du paysage et dispersion de la martre américaine (martes americana) en forêt boréale exploitée

par Thomas Broquet

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Françoise Burel.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le piégeage de martres américaines (Martes americana) en habitat optimal vs. Sub-optimal et l'analyse de 7 microsatellites ont montré que la variabilité génétique des populations était homogène malgré une abondance réduite en habitat sub-optimal. Les tests d'assignement suggèrent que la redistribution asymétrique des individus vers l'habitat sub-optimal pourrait compenser cet effet démographique local et entretenir la variabilité génétique. La dispersion, analysée indirectement à partir de la structure génétique et directement à partir du suivi télémétrique de juvéniles, montre que la diffusion spatiale des gènes produite par la majorité d'individus est très limitée. La fraction d'individus se dispersant sur de longues distances semble assurer l'homogénéisation génétique des populations. L'utilisation de distances effectives prenant en compte l'effet de l'hétérogénéité du paysage sur la dispersion a permis de montrer que les flux géniques sont affectés par les structures paysagères.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 111 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 130 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/109
  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ThesEcobio00025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.