Conception, réalisation et tests d'un réseau de capteurs constitués d'antennes colocalisées dans la gamme des hautes fréquences

par Guy Le Bouter

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de Louis Bertel.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les attraits de la gamme Hautes Fréquences (HF), fréquences comprises entre 3 et 30 MHz, sont liés au fait que ces ondes se réfractent sur les couches ionosphériques et peuvent ainsi se propager au-delà de l'horizon. Le milieu ionosphérique est inhomogène et anisotrope, ce qui peut engendrer plusieurs trajets pour une liaison donnée. Chaque trajet est affecté par des caractéristiques de propagation propres : atténuation, temps de propagation et en particulier une polarisation elliptique dont les caractéristiques dépendent notamment des directions d'arrivée et de la localisation du récepteur. La radiogoniométrie a pour objet de mesurer les directions d'arrivée des ondes captées par un réseau d'antennes. Au cours de cette thèse, un système de goniométrie a été conçu et réalisé, il met en œuvre un réseau de capteurs constitués d'antennes colocalisées. Un capteur d'antennes colocalisées est composé d'antennes placées en un même centre de phase. Notre réseau est composé de huit antennes regroupées sur trois capteurs. Il intègre les diversités de hauteur, d'espace, de polarisation et d'antennes. Nous utilisons l'algorithme MUSIC en y intégrant la réponse complexe des antennes. Ces réponses sont calculées à partir d'hypothèses physiques liées à la propagation des ondes dans le milieu ionosphérique. Des résultats expérimentaux sont présentés. Des estimations de directions d'arrivée (azimut, élévation) à l'aide des trois réseaux hétérogènes différents implantés sur le site d'expérimentions sont commentées.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 189 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 64 réf.

Où se trouve cette thèse ?