Impact des osmolytes organiques sur l'activité catalytique des protéines

par Stéphanie Renaud

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Carlos Blanco et de Sylvie Bonnassié.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Au cours de ce travail nous avons montré que les osmolytes organiques tels que la glycine bétaïne (GB) inhibent l'activité de plusieurs enzymes dont celle de la glutamate déshydrogénase (GDH) et de la dihydrofolate réductase (DHFR). Cet effet est proportionnel à la concentration de l'osmolyte et présente les caractéristiques d'une inhibition incompétitive. Ces osmolytes organiques provoquent en effet une diminution de la vitesse de catalyse et une augmentation de l'affinité apparente pour les substrats. Au delà des paramètres optimaux des enzymes, ces dernières ne sont plus inhibées mais activées par la GB. Cette dualité d'effets est liée à la capacité de la GB à stabiliser les protéines et à réduire leur flexibilité. Nos résultats montrent que tous les solutés compatibles ont la capacité d'activer ou d'inhiber les enzymes, nous proposons un modèle qui, suivant les caractéristiques du soluté et de la protéine permet de comprendre cette dualité d'effet. Les agents déstabilisants tels que les sels, la température et l'urée ont un effet opposé à celui de la GB sur l'activité de la GDH. Leurs effets sont également intégrés au modèle proposé. L'inhibition de l'activité de la GDH contribuerait à réduire l'accumulation du glutamate lorsque la GB s'accumule dans la cellule. Ce phénomène permet ainsi d'expliquer la préférence des cellules pour la GB au détriment des solutés néosynthétisés lors de l'adaptation à un stress hyperosmotique. L'inhibition d'autres enzymes telles que la DHFR laisse présager un impact plus général de ces molécules sur le métabolisme cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 350 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/118
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.