Abstraction pour la vérification de sûreté des systèmes hybrides

par Marie-Anne Lefebvre

Thèse de doctorat en Traitement du signal et des télécommunications

Sous la direction de Hervé Guéguen.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La vérification formelle de propriétés de sûreté pour les systèmes hybrides est un problème délicat en raison de la nature mixte des grandeurs mises en jeu. L'une des approches possibles consiste à déterminer une abstraction du comportement de ces systèmes, et en particulier de leur dynamique continue, permettant ainsi de calculer une sur-approximation de l'espace atteignable et de vérifier sa non-intersection avec la zone dangereuse. Dans ce cadre, cette thèse propose une approche pour la détermination d'une abstraction hybride pour des systèmes continus affines. Celle-ci résulte d'une composition d'automates hybrides élémentaires associés à un ensemble de partitions de l'espace d'état. Profitant de propriétés dynamiques, leur construction, fondée sur l'utilisation d'hyperplans liés aux propriétés spectrales de la matrice d'évolution, permet de modéliser le comportement sous forme d'inclusions différentielles, et favorise la simplicité et la structuration des automates obtenus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 47 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/91
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.