Synthèse d'analogues du 8(S)-HETE et étude de leur interaction avec les PPARs en vue d'applications thérapeutiques, notamment antidiabétiques

par Frédéric Caijo

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Paul Mosset.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les PPARs ont été découverts il y a une dizaine d'années. Il existe 3 isotypes de PPARs : a, b et g. PPAR a est impliqué dans l’activation de gènes liés au catabolisme des lipides. Quant à PPAR g, il a un rôle dans le stockage des lipides. Le 8HETE a été retenu comme structure de base, de par son activité de très bon ligand du PPAR a. L'objectif de ce travail a été de synthétiser en particulier, des molécules remplaçant le diène E, Z par un noyau aromatique en joignant les carbones 9 et 14. Le carbone sp2 en position 15 sera substitué par un oxygène. Pour l'aromatique nous avons envisagé la synthèse de 4 familles. La 1ére d'entre elles aura un benzène pour noyau aromatique et les 3 suivantes auront un naphtalène, une pyridine et une quinoléine. De plus, les produits avec diverses saturations ont été synthétisés. Ces molécules testées sur les PPARs puis comparées aux antidiabétiques connus. Les résultats sont très encourageant in vitro mais doivent être améliorés pour les tests in vivo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 207 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 66 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.