Impact de la chloration sur la formation de sous-produits de désinfection à caractère odorant

par Ingrid Freuze

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Alain Laplanche.

Soutenue en 2004

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Afin de déterminer l'origine d'odeurs pouvant apparaître lors du traitement de l'eau, la chloration des acides aminés phénylalanine, valine, leucine et alanine a été étudiée. Le suivi de la réaction, pour différents temps de contact et doses de chlore, a mis en évidence la formation de chloraldimines. Ces molécules sont stables dans l'eau: elles présentent des demi-vies de l'ordre de plusieurs dizaines d'heures à température ambiante et plus à basse température. Les limites de détection olfactive de ces produits sont inférieures au micro gramme par litre. Au vu des teneurs potentielles de l'eau en acides aminés, ces composés sont susceptibles de se former lors de la désinfection finale et de persister assez dans le réseau de distribution pour générer des nuisances olfactives au robinet du consommateur. Nous avons mis au point une méthode d'analyse permettant la détection de ces chloraldimines à l'état de traces. Nous avons appliqué cette méthode à l'analyse d'eaux réelles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 157 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2004/55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.