De la cité comtale à la cité de Dieu : histoire et topographie des institutions religieuses à Troyes aux XIIe-XIIIe siècles

par Abel Lamauvinière

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Charles Vulliez.

Soutenue en 2004

à Reims .


  • Résumé

    En privilégiant l'aspect historique et topographique à une époque où la production de manuscrits nous permet d'écrire l'histoire, nous mesurons la puissance des seigneuries urbaines tout au long des XIIe et XIIIe siècles à Troyes. Agrandissant le réseau urbain, asséchant les zones humides, développant les enceintes pour mieux se défendre, les comtes, dont Hugues et Henri Ier, permettent aux hommes de trouver les conditions d'un épanouissement. C'est le fait du prince qui donne un parcellaire si caractéristique. Il faut y ajouter une liberté communale qui permet aux habitants d'e��tre libérés d'une domination corporelle. Par ailleurs la noblesse se raréfie dès lors toutes les conditions sont réunies pour que les établissements religieux étendent leur pouvoir. Notre processus de développement urbain met en évidence le rôle primordial des Religieux, aidés par l'incitation juridique des comtes de Champagne dans la seconde moitié du XIIe siècle. Ainsi, les institutions ecclésiastiques se constituent en de véritables seigneuries urbaines que l'on peut visualiser à travers un ensemble de cartes. Codifiée par les conciles de Latran, la paroisse devient un droit exercé par un prêtre, sur un espace délimité qui recoupe les usages issus de dotation primitive. Le réseau paroissial structure l'espace urbain autour d'églises et de monastères où la domination s'exerce rue par rue, maison par maison. La démarche régressive permet d'établir une pondération de ces paroisses par le biais d'une cartographie originale. En exaltant le quartier à travers le saint patron et des processions au parcours bien délimité, le prêtre accompagné de ses paroissiens rejoint quelquefois le cortège processionnel de l'évêque, offrant de cette façon une spiritualité vivante, synthèse d'un temps religieux et d'un temps civique. Visiblement, le réseau paroissial structure l'espace et les hommes, les réunit pour donner cœur à des manifestations riches en ferveur religieuse dans cette cité humaine et divine.

  • Titre traduit

    Since the city of the counts until city of God : history and topography of the religious institutions in Troyes thoughout 12th and 13th century


  • Résumé

    As we focus on historical and topographical aspects at a time when the production of manuscripts enables us to write history, we realize how powerful were urban seigniories throughout 12th and 13th c. Troyes. The enlargement of the urban network, the drying out of humid areas, and the development of surrounding walls for a better defence, earls, among whom Hugues and Henri Ist, gave conditions good enough for the populations to develop. We owe to fiats such a patchy aspect of the city. More, residents within the community were freed from their corporeal domination. Besides, when the nobility became scarce, all the conditions were gathered and as a result the religious establishment extended its power. The way our city developed leads us to put the stress on the vital role of the Religious, helped by juridical incitements from the Comtes de Champagne in the second half of the 12th century. That way ecclesiastical institutions became urban seigniories that can be seen through a group or maps. After codification at the Latran Council, priests exercised rights over parishes the extension of which was an area limited by customs deriving directly from first dotation. The parish network structured the urban environment around churches and monasteries which held control over every street and every household. The regressive approach enabled the establishment of a balancing of the said parishes, helped in this by original cartographies. With patron saints inspiring the neighbourhood and processions following a well-delimited itinerary, the priests and their parishioners sometimes joined processions led by bishops, offering thus a living spirituality which is the perfect conjunction of religious time and civic time. It seems that the parish network structured and united some areas with the population living there, and by so doing gave birth to rallies full of religious fervour in this human and divine city.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (818 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 102 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.