Contribution à une anthropologie de la maladie à Tahiti : pour une médiation entre les mondes de soins et en ethnopsychiatrie

par Simone Grand

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Serge Dunis.

Soutenue en 2004

à Polynésie française .


  • Résumé

    L'objectif est de réaliser une médiation entre l'ethno-médecine polynésienne toujours présente bien qu'illégale et la médecine scientifique. Préciser les définitions, interroger la pratique et les lieux, élaborer des hypothèses, telle a été la démarche. Qui est donc cet insulaire océanien, jadis descendant de divinités et devenu "primitif" des Européens et des Asiatiques ? Dire son identité indigène et/ou métisse et revendiquer sa spiritualité, c'est aussi dire des blessures de l'Histoire. Cette étude bénéficia de l'accueil du laboratoire Imago mundi du Professeur Serge Dunis, du dispositif ethnopsychiatrique lié au Centre George Devereux (Université de Paris VIII) et du Pacific regional indigenous doctor's congress. Un métis étudiant sa société se doit de résoudre l'entorse à la dualité radicale exigée en anthropologie. Furent interrogés à Tahiti, 42 guérisseurs, 20 médecins et des patients. A Hawaii et en Nouvelle-Zélande, 5 guérisseurs en chaque archipel ainsi que des médecins ont été rencontrés. Traduire correctement les mots des maux, des soignants et des soins permet d'accéder au modéle "ontologique/relationnel" (Laplantine) de la pensée polynésienne de la maladie. Si les actes bénéfiques sont ignorés, les actes nocifs aboutissent au Tribunal et révèlent l'amnésie, les lacunes de transmission et l'absence de lieu de référence culturelle. Si la culture ne soigne pas, l'absence de culture peut tuer. En consultation ethnopsychiatrique s'énonce le vécu douloureux des sacrés antagonistes et s'initie la réconciliation des origines. L'ethnomédecine polynésienne préventive et curative gagnerait à être considérée avec lucidité et sérénité. Cette étude ouvre des axes de recherche en pharmacologie, en soins et en anthropologie médicale. Ce qui confirme l'annonce du taha'a Viri : "Ce travail. . . N'aura pas de fin. " Teie ohipa. . . Aite tana e hope'a.

  • Titre traduit

    Contribution to a medical anthropology in Tahiti for a mediation between health and in ethnopsychiatry


  • Résumé

    The purpose is to realise a mediation between still remaining although illegal Polynesian ethno-medicine and scientific medicine. Precise definitions, question practices and places, elaborate hypothesis is what it has been done. Who is this Pacific Islander, formerly gods' descendant who became “primitive” of European and Asian people? Decline one's Polynesian or half-caste identity in claiming spirituality reveals some History wounds. This research has been directed by Professor Serge Dunis's laboratory Imago mundi, encouraged by George Devereux centre's (University of Paris VIII) ethnopsychiatry healing system and by the Pacific regional indigenous doctor's congress. A half-caste researcher studying his own society has to resolve the radical duality required by anthropology. In Tahiti, have been interviewed, 42 healers, 20 physicians and some patients. In Hawaii and New-Zealand, 5 healers in each country and some medical doctors have been met. Translate correctly words of illnesses, healers and practices conducts to the “ontological / functional” (Laplantine) model of Polynesian thought of illness. If the beneficial healing acts are ignored, the bad one's conduct to Justice Court, revealing amnesia, blanks of transmission and lack of a cultural Polynesian reference place. If culture can't heal, lack of culture can kill. Ethnopsychiatric consultation is a place where can be heard the suffering of antagonistic spiritualities and can be initiated a way to reconcile different origins. Preventive and healing Polynesian ethno-medicine needs to be considered with lucidity and serenity. This study opens research orientations in pharmacology, healing practices and medical anthropology. This, as the tahu'a Viri announced : “This work. . . Will have no end. ” Teie ohipa. . . Aite tana e hope'a.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Au vent des îles à Pirae (Tahiti)

Tahu'a, tohunga, kahuna : le monde polynésien des soins traditionnels


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (466 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 442-459

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2004 GRA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2301
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Au vent des îles à Pirae (Tahiti)

Informations

  • Sous le titre : Tahu'a, tohunga, kahuna : le monde polynésien des soins traditionnels
  • Détails : 1 vol. (354 p.)
  • ISBN : 978-2-9156-5426-42-915654-26-3
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.