Caractérisation de souches et d'exopolysaccharides de cyanobactéries et de micro-algues du "kopara" de Rangiroa (Tuamotu, Polynésie française)

par Laurent Richert

Thèse de doctorat en Biotechnologie marine

Sous la direction de Claude-Elisabeth Payri.

Soutenue en 2004

à Polynésie française .


  • Résumé

    Sur les atolls de l'archipel des Tuamotu (Polynésie française), des communautés microbiennes complexes rassemblant de nombreuses espèces de cyanobactéries, de micro-algues et de bactéries colonisent certaines mares d'eau saumâtre à salée. Elles sont appelées " kopara " par les habitants de l'archipel des Tuamotu et présentent une structure stratifiée due à la distribution des micro-organismes selon les gradients de lumière, d'humidité et d'anoxie. L'étude du " kopara " de quatre mares de l'atoll de Rangiroa a permis l'isolement de 7 cyanobactéries et 2 micro-algues eucaryotes. Ces 9 isolats monospécifiques non-axéniques ont été identifiés par une double approche combinant une analyse morphologique traditionnelle et une analyse phylogénétique basée sur les séquences partielles du gène de l'ARNr 16S. La mise en culture en photobioréacteurs clos des isolats a permis la production d'exopolysaccharides qui ont été caractérisés chimiquement (dosages colorimétriques, micro-analyse, spectroscopie infra-rouge et chromatographie en phase gazeuse) et dont les propriétés d'adsorption des métaux lourds ont été étudiées.

  • Titre traduit

    Characterization of cyanobacterial and microalgal strains and their exopolysaccharides, isolated from "kopara" microbial mats of Rangiroa (atoll Tuamotu, French polynesia)


  • Résumé

    Complex microbial mats constituted of many cyanobacteria, microalgae and bacteria colonize brackish to saline water ponds found on coral rims of atolls and are called "kopara" by the inhabitants of Tuamotu archipelago (French Polynesia). These mats exhibit a stratified structure due to vertical distribution of the constituting micro-organisms following vertical light, humidity and oxygen gradients. Seven cyanobacterial and two microalgal strains have been isolated from four "kopara" ponds located on Rangiroa atoll. These nine non-axenic isolates, each with a single species of cyanobacteria or algae have been identified using a polyphasic approach combining traditional morphological and molecular analyses based on partial 16S rRNA sequences. The isolates have been successfully cultured using laboratory closed photobioreactors and produced exopolysaccharides. These macromolecules have been chemically characterized using colorimetric assays, micro-analysis, infra-red spectrometry and gas chromatography, and their capacity of adsorbing heavy metals has been assessed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (242 f.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2007
  • Annexes : Bibliogr. f. 209-229

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2004 RIC
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : RT 33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.