Le problème de la métaphysique dans l'oeuvre de Schopenhauer

par Vincent Stanek

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    L'étude se propose de montrer comment la philosophie de Schopenhauer est traversée de bout en bout par un même problème : celui de l'articulation du sujet de la volonté et du sujet de la connaissance. Schopenhauer prétend créer une nouvelle métaphysique, non conceptuelle mais empirique, fondée sur la mise en rapport de l'expérience interne avec l'expérience externe. Mais du livre I du "Monde comme volonté et comme représentation" jusqu'au livre III, les deux bords de l'expérience s'écartent progressivement l'un de l'autre, à mesure que le sujet "pur" émerge du sujet de la volonté. Dans le livre IV, ces deux sujets sont finalement liés par le motif de l'"autoconnaissance" : le sujet de la connaissance est par suite inclus dans le processus d'autoconnaissance de la volonté. Mais la métaphysique prétendument empirique de Schopenhauer est-elle à même de fonder le motif spéculatif de l'autoconnaissance ?

  • Titre traduit

    ˜The œproblem of metaphysics in the work of Schopenhauer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (549-242 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 517-537. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2004-15(B)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.