Recherche de gènes intervenant dans la tolérance au stress salin dans le phloème de céleri (Apium graveolens L. )

par Lucie Landouar-Arsivaud

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Rémi Lemoine.


  • Résumé

    Le stress salin constitue une des contraintes environnementales majeures pour la culture du melon dans le sud de l'Espagne et sur le pourtour du bassin méditerranéen, mais également pour d'autres cultures dans de nombreuses régions du monde (Australie, Etats-Unis). L'obtention de variétés tolérantes est donc un enjeu majeur pour le sélectionneur. La réponse des plantes au stress salin et la mise en place de mécanismes de tolérance passent par la régulation d'un grand nombre de gènes. Le phloème constitue par ailleurs un tissu essentiel pour la vie et le développement des plantes, par le transport à longue distance des photoassimilats, et la transmission d'informations entre les différents organes. L'objectif de cette thèse a été d'identifier des gènes dont l'expression est stimulée par un stress salin, dans le phloème de Céleri branche (Apium graveolens L. Dulce cv. Vert d'Elne). Un traitement au NaCl (300 mM) a été appliqué pendant 3 semaines sur du Céleri cultivé en serre. Une étude physiologique de la réponse des plantes au stress salin (croissance, teneur relative en eau) a été réalisée. Une banque soustractive a été produite à partir des ARNm extraits de phloème de Céleris "stressés" et "témoins". Celle-ci permet d'obtenir uniquement les gènes dont l'expression est stimulée par le stress salin. Parmi les 736 ADNc obtenus et analysés sur membranes par marquage différentiel, 30 ADNc partiels répondent aux deux critères sélectionnés, induction par un stress salin et ce dans le tissu phloèmien. Seuls 3 clones ont été choisis avec notre partenaire, sur le critère de brevatibilité. Les régions promotrices de ces gènes ont été clonées et placées en amont du gène rapporteur GUS (codant la b-glucuronidase) afin de suivre leur profil d'expression chez Arabidopsis thaliana, en réponse à un stress salin.

  • Titre traduit

    Research of genes involved in salt stress tolerance in celery phloem (Apium graveolens L. )


  • Résumé

    Salt stress constitutes one of the major environmental constraints for melon culture in the south of Spain and in the mediterranean basin, and for other cultures as well in many regions of the world (Australia, United-States). The availability of tolerant plants is therefore a major goal for breeders. Plant response to salt stress and the development of tolerance mechanisms imply the regulation of a large number of genes. On the other hand, phloem is an essential tissue for plant development allowing long distance transport of photo-assimilates and information transmission between different organs. The aim of this thesis has been to identify genes whose expression is stimulated by salt stress, in Celery phloem (Apium graveolens L. Dulce cv. Vert d'Elne). A salt treatment (300 mM) was applied during 3 weeks on celery grown in the green house. A physiological study of salt stress response in plants (growth, relative water content) was made. A subtractive library was produced from petiole phloem mRNAs extracted from "stressed" and "control" celery. This method isolated exclusively genes whose expression was stimulated by salt stress. Among the 736 cDNAs obtained and analysed on macroarray by differential screening, 30 partial cDNAs met the two selection criteria : salt stress induction and phloem tissue localisation. Only 3 clones were selected with our private partner on the basis of novelty and certification. Promoters of these genes have been cloned and placed upstream of the GUS reporter gene (b-glucuronidase) in order to study their expression profile in Arabidopsis thaliana, in response to salt stress.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [237] p.
  • Notes : Thèse confidentielle, non reproduite, exclue du prêt jusqu'en 2009
  • Annexes : Bibliogr. 292 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04/POIT/2349
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.