L'évolution du statut juridique de la femme algérienne

par Assia Bessa

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de François-Paul Blanc.

Soutenue en 2004

à Perpignan .


  • Résumé

    Dans notre étude, la problématique tourne au tour de l'évolution de la situation juridique de la femme algérienne depuis la période pré-coloniale. Il sera question, d'analyser les différents paramètres qui ont pu engendrer l'infériorisation législative de la femme. Le point central de notre travail porte sur l'adoption du Code de la famille en 1984 par l'Assemblée nationale et de son application par les juges. Ce code aura des effets pervers sur l'épanouissement juridique de la citoyenne, celle-ci ne sera pas considérée comme l'égale de son concitoyen mâle, bien que la Constitution algérienne prévoit une égalité parfaite entre les citoyens des deux sexes. Ce choix de législation a été fait par l'Etat algérien en prônant que l'islam était la religion de l'Etat, dans la constitution. Le législateur s'est inspiré de la charia pour édicter les dispositions du Code de la famille, à l'instar de son voisin marocain. Nous nous intéressons également aux répercussions de ce dispositif dans un premier temps, sur le plan international c'est-à-dire sur l'Algérienne à l'étranger et sur la femme étrangère ayant épousé un Algérien. Dans un second temps, sur le plan social, qui concerne l'épanouissement professionnel de la femme en Algérie.

  • Titre traduit

    Evolution of the legal statute of the Algerian woman


  • Résumé

    In our study, the problems turn to the turn of the evolution of the legal situation of the Algerian woman since the pre-colonial period. It will be a question, to analyze the various parameters which could generate the legislative inferiorisation of the woman. The central point of our work concerns the adoption of the code of the family in 1984 by the National Assembly and of her application by the judges. This code will have perverse effects on legal blooming of the citizen, this one will not be regarded as the equal one of its male fellow-citizen, although the Algerian Constitution envisages a perfect equality between the citizens of both sex. This choice of legislation was made by the Algerian State while preaching that Islam was the religion of the state, in the constitution. The legislator took as a starting point the the charia to enact the provisions of the code of the family, with in star of his Moroccan neighbor. We are also interested in the effects of this device initially, on the international plan i. E. On the Algerian one abroad and the foreign woman having married an Algerian. In the second time, as regards the social aspects, which relate to professional blooming of the woman in Algeria.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (253-[150] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 246-251

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2004 BES
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.