L'Afro-cubanité dans Paradiso de José Lezama Lima et dans Tres tristes tigres de Guillermo Cabrera Infante

par Danielle Ada Ondo

Thèse de doctorat en Etudes ibériques et latino-américaines

Sous la direction de Victorien Lavou.

Soutenue en 2004

à Perpignan .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Sous la dir. De Victorien Lavou


  • Résumé

    De l'esclavage à l'abolition en passant par les guerres d'indépendance ( 1492-1898 ), l'histoire de Cuba a toujours été marquée par la présence des Noirs. Transportés comme esclaves dans les plantations, les Noirs ont été privés de tous les droits et de toutes les libertés. Leurs coutumes et croyances furent tout simplement bafouées car considérées pernicieuses et dangereuses par les Blancs. Ces derniers vont alors prendre toutes les dispositions afin que les esclaves adoptent et pratiquent la religion catholique. Mais les esclaves ne vont pas pour autant couper le cordon ombilical avec l'Afrique de leurs ancêtres. Sous prétexte de servir le Dieu chrétien, les esclaves vont réactiver les Orishas africains. Ils vont alors établir des équivalences entre les saints catholiques et les Orishas. A chaque fête d'un saint catholique, les esclaves associaient un Orisha africain. En fait, les pratiques culturelles africaines furent qualifiées de primitives, de barbares, de sorcières et de tous les maux qui débouchèrent sur leur occultation, même après les indépendances. C'est dans ce contexte qu'est née la cubanité. Elle consiste à définir l'identité authentique cubaine. Malheureusement, pendant la république ( 1902-1958 ), cette cubanité devient exclusive du Noir. Ce dernier et son héritage culturel sont différés. Cette attitude a exilé les Afro-cubains du discours identitaire. Les Blancs semblent ignorer l'apport considérable des Africains dans la formation de la nation cubaine. Le Négrisme a réagi contre cet " oubli " en mettant en relief le caractère métis de la societé cubaine. Des cherheurs comme F. Ortiz, L. Cabrera ou R. Lachatañere ont découvert l'énorme apport

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 439 f.
  • Notes : Pubication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 368-423. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2004 ADA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.