La nullité du mariage en droit musulman

par Saïd Bouhart

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de François-Paul Blanc.

Soutenue en 2004

à Perpignan .


  • Résumé

    Cette recherche traite de la nullité du mariage en droit musulman. A cet égard, il est essentiel de définir la notion même du mariage en islâm (nikâh). Car celui-ci présente un certain nombre de caractères propres qui le placent dans une toute autre optique que celle des systèmes occidentaux. Contrairement à la répudiation (ðalâq) et au divorce judiciaire, la nullité est un mode d'anéantissement du mariage. En effet, elle ne peut être prononcée qu'en raison de l'absence ou deou de l'imperfection des conditions auxquelles est subordonnée la formation du mariage. Il s'ensuit que les causes de nullité sont antérieures ou concomitantes à la conclusion du mariage. La nullité est en principe rétroactive. De ce fait, elle peut entraîner des conséquences juridiques graves, compte tenu du rôle que joue l'institution du mariage en droit musulman. Ce dernier a néanmoins recours, à l'instar du droit français, à des mécanismes juridiques pour écarter cette rétroactivité.

  • Titre traduit

    ˜The œnullity of wedding in islamic law


  • Résumé

    This thesis treats the null wedding in islamic law. First define the concept of the wedding in islâm (nikâh) is essential. Indeed, this one contains some own caracteristics which distinguish it from all american and european law systems. Contrary to repudiation (ðalâq) and to the divorce pronounced by judges, nullity is one of the way to put an end to a wedding. The causes of a null wedding are former than the conclued wedding or occur in the same time. The null wedding is on principle retroactive. Therefore, it involves important juridical consequences because of its place in islamic law. Nevertheless, islamic law, like french law, contains some juridical ways to put out retroactives effects from the nullity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 373 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 355-365

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2004 BOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.