Etude des mécanismes de l'hyperaccumulation des métaux lourds par les plantes en vue de leur application à la phytoremédiation ddes sites pollués.

par Laurent Ouerdane

Thèse de doctorat en Matériaux et environnement

Sous la direction de Ryszard Łobiński.

Soutenue en 2004

à Pau .


  • Résumé

    Le travail présenté dans cette thèse porte sur le développement d'une strategie analytique ayant pour but de comprendre, par l'identification des espèces métalliques, les mécanismes métaboliques permettant à certaines plantes d'accumuler de façon très importantes des métaux lourds habituellement toxiques à ces concentrations. La méthode d'analyse des composés métalliques est fondée sur l'utilisation de techniques de séparation couplées à deux types de détecteurs : un spectromètre de masse atomique, l'ICP MS, qui est utilisé pour l'analyse élémentaire des éluats chromatographiques et des spectromètres de masse moléculaires, les spectromètres de masse en tandem à source d'ionisation par électrospray (ESI Qqq MS ou ESI QqTOF MS) qui permettent l'identification des complexes métalliques isolés. Des techniques de chromatographie appropriée, notamment celle bidimensionnelle SE/HILIC (exclusion stérique/interaction hydrophile), ont permis la purification et l'identification des complexes métalliques présents dans les plantes étudiées.


  • Résumé

    The work presented in this thesis deals with the development of an analytical strategy in order to understand, by the identification of the metal species, the metabolic mechanisms allowing some plants to accumulate very high amounts of heavy metals usually toxic at these concentrations. The analysis method of metal compounds is based on the coupling of separation techniques with two kinds of detector : an atomic mass spectrometer, ICP MS, used for elementary analysis of fractions after chromatography and molecular mass spectrometers, the electrospray tandem mass spectrometers (ESI Qqq MS or ESI QqTOF MS), used for the identification of the isolated metal complexes. Appropriate chromatographic techniques, especially the bidimensional one se/hilic (size exclusion/hydrophilic interaction), allowed the purification and the identification of the metal complexes present in the studied plants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185-[10] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.147-165

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : US 456959

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 PAUU 3024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.