La relation coopérative : une question d'engagement : l'étude du cas Euralis

par Anne-Hélène Prigent-Simonin

Thèse de doctorat en Marketing

Sous la direction de Christophe Benavent.

Soutenue en 2004

à Pau .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur les relations qui se tissent entre clients et fournisseurs dans le secteur coopératif agricole. Elle s’efforce d’en apporter un éclairage nouveau en éprouvant les concepts classiques du marketing relationnel dans ce cas limite, voire extrême, dans lequels les échanges sont cependant riches et durables. Elle a plus précisément pour ambition de mettre en exergue le rôle déterminant de l’engagement à l’intérieur de la relation qui se noue entre l’organisation coopérative et ses adhérents. Cette thèse considère que cette relation ne peut se perpétuer sans l’existence d’un engagement fort des agriculteurs à l’égard de leur coopérative. Le cadre conceptuel expose alors les différentes formes d’engagement (affective, instrumentale, de continuité, normative et participative) susceptibles d’être développées et en propose une approche composite. Les hypothèses de recherche s’articulent autour de deux questionnements majeurs : quelle est la configuration de l’engagement ? Quel est son rôle dans le maintien de la relation sur le long terme ? La méthodologie mise en œuvre pour répondre à ce double questionnement a permis de valider les nombreux instruments de mesure auprès d’un échantillon composé d’agriculteurs adhérents du groupe coopératif Euralis. Les relations entre les différentes composantes relationnelles satisfaction, confiance, engagement et fidélité ont été mises en évidence à l’aide de la méthode des équations structurelles. Les résultats indiquent que l’engagement affectif peut être vu comme un préalable à toutes les autres formes d’engagement ; et d’autre part qu’il médiatise et modère les effets de la satisfaction et de la confiance.


  • Résumé

    This research examines the relationship between customers and suppliers in agricultural cooperative sector. It tries to give a new vision, by testing classical concepts of relationship marketing in a borderline case, within which exchanges are rich and durable. In particular, it seeks to expose the determinant role of commitment in the relationship between a cooperative and its members. This thesis considers that this relationship could not evolve positively without high level of commitment between partners. Thus the conceptual framework exposes the different forms of commitment (affective, instrumental, of continuity, normative and participativ) that could be developed by farmers, and it proposes an integrative approach. The hypothesis is based on two main questions : what kind of structure for commitment ? What kind of effect on long term relationship? The methodology applied to these questions enables one to check the measurement methods in a sample composed of farmer members of cooperative : Groupe Euralis. The links between the different relational components : satisfaction, trust, commitment and loyalty have been examined with a structural equations method. First the results show that affective commitment could be seen as a prerequisite condition to develop other forms of commitment; and secondly that it mediatises and moderates the impact of satisfaction and of trust on loyaulty. This research shows then that cooperative commitment is based on a values system which could reflect the common project of farmers and their organization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (471 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.369-387. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UDT 2141
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.