Perception de la proximité génétique chez la souris glaneuse Mus spicilegus : mécanismes et fonctions

par Nicolas Busquet

Thèse de doctorat en Biologie du comportement

Sous la direction de Claude Baudoin.

Soutenue en 2004

à Paris 13 .


  • Résumé

    La distance génétique entre individus est un paramètre fondamental dans l'élaboration des théories en biologie évolutive. Elle est en effet un bon indicateur des pressions de sélection liées au choix socio-sexuels des animaux. Au niveau spécifique la proximité génétique est souvent assimilée à l'apparentement. Les animaux qui aident leurs proches apparentés mais ne s'accouplent pas avec sont favorisés, d'une part parce qu'ils augmentent leur inclusive fitness, d'autre part parce que leur descendance ne souffre pas des conséquences de la consanguinité. Cette capacité à traiter les congénères différemment en fonction de leur proximité génétique est très répandue et peut être la résultante de multiples stratégies. Chez la souris glaneuse Mus spicilegus, comme chez tous les Rongeurs, l'olfaction est un canal de communication privilégié. Les expériences présentées dans cette thèse démontrent l'existence d'une relation graduelle entre proximité génétique et similarité des odeurs individuelles. Cette covariance odeurs-gènes existe aussi bien au niveau des relations de parenté qu'au niveau phylogénétique. Lors de tests de choix, les préférences des souris sont guidées par la proximité génétique entre le sujet et les donneurs d'odeurs. Cette capacité à discriminer les odeurs d'apparentés est présente dès la naissance et semble ne pas nécessiter d'apprentissage des caractéristiques familiales. Le rôle de facteurs d'état sur cette évaluation de la proximité génétique par la similarité des odeurs est ensuite étudié, avant d'envisager les conséquences fonctionnelles de cette capacité. Parallèlement, cette thèse s'articule autour d'une réflexion sur l'évolution de la reconnaissance de la proximité génétique. Ni les signaux révélateurs de la proximité génétique ni la capacité à les percevoir ne semblent avoir été sélectionnés pour permettre le traitement différentiel des apparentés ou même des conspécifiques. La confrontation de cette réflexion aux résultats expérimentaux permet d'envisager la perception de la proximité génétique chez les Rongeurs comme une exaptation.

  • Titre traduit

    Perception of genetic relatedness in the mound-building mouse Mus spicilegus: mechanisms and functions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 179 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 156-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2004 005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.