Microcrédit et financement de la microentreprise au Maghreb

par Yousra Hamed

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Adair.

Soutenue en 2004

à Paris 12 .


  • Résumé

    L'enjeu de cette thèse découle du constat de l'importance des microentreprises comme vecteur de rééquilibrage social (réduction du chômage) et économique (génération de revenus) et s'intérroge sur les problèmes de financement des microentreprises au Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) (données agrégées, données individuelles primaires, données financières entre le début des années 1900 et 2000). Le fil conducteur de notre réflexion est fondé sur l'analyse des coûts. Le chapitre 1 traite la spécificité du contexte institutionnel (libéral et accommodant au Maroc, dirigiste et contrôlé dans les autres) dans lequel évolue la microentreprise ainsi que son influence sur le développement. Le chapitre 2 définit l'unité d'analyse : "la microentreprise" par comparaison avec l'unité informelle. Le chapitre 3 analyse les stratégies de réduction des coûts des microentreprises dans un environnement caractérisé par un double dualisme sur le marché du travail et sur le marché du crédit. Le chapitre 4 montre que la structure du capital de ces unités est caractérisée par une absence du financement bancaire et une prédominance de l'apport en fonds propres. Le chapitre 5 considère le microcrédit comme une possible solution et analyse les innovations qu'il a apporté (prêts à caution solidaire, incitations dynamiques. . . ). Le chapitre 6 aborde à l'aune des deux courants en microcrédit, institutionnists et welfarists, les mesures de l'efficacité du microcrédit à travers d'une part, l'analyse de l'autonomie financière des IMC et d'autre part, l'analyse de l'impact direct du microcrédit sur la microentreprise.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Microcredit and financing of microentreprises in Northern Africa


  • Résumé

    By reducing unemployment and generating value, microentreprises work as tools for social and economic balancing. This fact and the financing problems of North African microentreprises (Algeria, Marocco and Tunisia) lead to this work. The financing issue is tackled a reflection based on cost analysis. This reasoning path is underlined by six questions. Chapter 1 deals with the specificity of the institutional context in which evolves the microentreprise (liberal and obliging in Morocco, interventionist and controlled in the others) as well as its influence on its development. Chapter 2 defines the unit of analysis "the microentreprise" versus the informal unit. Chapter 3 addresses its behavior on a specific environment characterized by a double dualism on the labor market and on the credit market through costs reduction strategies. Chapter 4 shows certain durability in the capital structure of these units characterized by an absence of the formal financing and predominance of the contribution in stockholders' equity. Chapter 5 evokes the microcredit as a possible solution and analyzes the innovations that it brought (solidarity groups, dynamic incentives. . . ). Chapter 6 comes up to addressing the efficiency measures based on both currents in microcredit, institutionnists and welfarists by analyzing on the first hand, the financial independence of the institutions and on the other hand, by testing the direct impact of microcredit on microentreprise.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (366 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1621-2004-10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.