De l'intersubjectivité à la rencontre : Husserl, Merleau-Ponty, Maldiney

par Maude Dalla Chiara

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Éliane Escoubas et de Umberto Curi.


  • Résumé

    Le statut de l'altérité touche à l'essence de la phénoménologie. Husserl le premier a insisté sur le paradoxe de la relation à l'autre qui advient pour lui au niveau de deux corps vivants. Merleau-Ponty a cherché davantage à surmonter toute approche dualiste à partir de l'entrelacement originaire du transcendantal et l'empirique, voire de l'incarnation. L'impossibilité d'un départ purement subjectif incite au passage de l'intersubjectivité à l'incarnation comme ouverture à l'autre. La philosophie de la chair, à travers l'entrelacement de la corporéité et du monde, rend possible le rapprot à autrui mais elle laisse en suspens l'irréductibilité de l'altérité. Avec Maldiney la rencontre est le noyau du problème d'autrui, le monde est le lieu de la rencontre. L'impossibilité de l'accès exhaustif à l'autre est pour lui corrélative de l'impossibilité de l'accès à soi-même. Il se tourne vers la psychose pour montrer l'échec de la rencontre, vers l'art pour viser l'importance du non-thématisable.

  • Titre traduit

    From intersubjectivity to encounter : Husserl, Merleau-Ponty, Maldiney


  • Résumé

    The question of alterity goes to the heart of phenomenology. Husserl was the first to insist on the paradoxical relation to the other which, for him, takes place on the level of two living bodies. Merleau-Ponty, for his part, attempted to go beyond the dualistic approach by way of the originary interweaving of the transcendental and the empirical, or by way of embodiment. The impossibility of a purely subjective point of departure motivates the transition from intersubjectivity to embodiment as openness to the other. The philosophy of the flesh, by way of the interweaving of corporality and world, makes the relation to the other possible, but it leaves the irreductibility of alterity in suspense. With Maldiney the encounter becomes the core of the problem of the other and the world is then the place of the encounter. The impossibility of an exhaustive access to the other is, for him, correlative to the impossibility of access to oneself. In turning to psychosis, he shows the failure of the encounter and in turning to art, he shows the importance of the non-thematisable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 303-335

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.