Conception de nouvelles nanotechnologies pour le traitement du cancer

par Barbara Stella

Thèse de doctorat en Pharmacotechnie

Sous la direction de Patrick Couvreur et de Luigi Cattel.


  • Résumé

    L'administration de principes actifs à activité antitumorale par voie intraveineuse présente souvent des problèmes d'effets secondaires liés à une insuffisante spécificité et à une instabilité in vivo des molécules utilisées. L'objectif de cette thèse a donc été d'étudier la vectorisation des principes actifs à activité anticancéreuse sous forme de nouveaux systèmes colloïdaux, soit en réalisant un ciblage actif de nanoparticules biodégradables à rémanence vasculaire prolongée (‘furtives') avec un agent de reconnaissance (acide folique), soit en formulant des vecteurs constitués de prodrogues lipophiles d'anticancéreux pour leur stabilisation in vivo. Le but final est, dans les deux cas, d'améliorer l'efficacité de l'administration de molécules antitumorales par voie intraveineuse


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 273 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine). Service Commun de la Documentation. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04PA114839 B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.