Les ß-lactamases chromosomiques de Klebsiella oxytoca : marqueurs de la résistance aux ß-lactamines et de l'évolution de l'espèce

par Sophie A. Granier

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Marie-Hélène Nicolas-Chanoine.

Soutenue en 2004

à Paris 11 .


  • Résumé

    A partir d'isolats cliniques de K. Oxytoca, collectés entre 1984 et 2000, ont été découverts des nouveaux variants dans les deux groupes, OXY-1 et OXY-2, des b-lactamases chromosomiques de cette espèce et deux groupes génétiques (oxy-1 et oxy-2) reconnaissables par quatre marqueurs moléculaires indépendants (gène bla codant la b-lactamase chromosomique, gènes ADNr 16S et rpoB et profils ERIC-1R PCR). C'est le premier travail qui démontre qu'un gène codant une b-lactamase chromosomique est un marqueur de l'évolution de l'espèce. De plus, une souche représentative d'un troisième groupe génétique (oxy-3) a été caractérisée ainsi qu'un variant du groupe génétique oxy-1 phylogénétiquement distant des souches de ce groupe et reconnaissable par trois des quatre marqueurs. Enfin, ce travail a aussi permis de démontrer l'appartenance au groupe OXY-2 de la b-lactamase chromosomique de la souche historique K. Oxytoca (SC 10,436) et de caractériser la deuxième b-lactamase IRT chez K. Oxytoca


  • Résumé

    From clinical isolates, collected from 1984 to 2000, we have characterized (i) new variants within each of the two groups (OXY-1 and OXY-2) of the chromosomal KOXY b-lactamase of K. Oxytoca and (ii) two genetic groups (oxy-1 and oxy-2) in the K. Oxytoca taxon recognizable by four independent molecular markers (the types of blaOXY gene, 16S rDNA and rpoB gene sequences, and ERIC-1R profiles). This study has shown , for the first time, that the evolution of the chromosomal bla gene can reflect species evolution. A second study allowed us to find a K. Oxytoca strain representative of a third genetic group (oxy-3) and a phylogenitically distant variant within the genetic group oxy-1. These findings were primarily based on the ERIC-1R profiles and the blaOXY gene sequence. By two other studies, we demonstrated that the KOXY b-lactamase of the reference strain SC 10,436 belongs to the group OXY-2 and the co-amoxiclav resistance observed in a K. Oxytoca isolate was due to TEM-30 (IRT-2)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 97 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 82-97

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine). Service Commun de la Documentation. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04PA114805 B
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6652
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.