Analyse sémantico-cognitive d'énoncés en langue des signes française pour une génération automatique de séquences gestuelles

par Fanch Lejeune

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Pierre Desclès.


  • Résumé

    La thèse propose un cadre d’étude permettant d’envisager la génération de séquences gestuelles en Langue des Signes Française à partir d’une analyse opératoire qui accorde une place privilégiée à la sémantique cognitive. Cette étude est indispensable dans la mesure où la LSF s'appuie sur des procédés impliquant une relation plus étroite entre forme et sens. Le chapitre 1 présente un état de l’art des différents systèmes dédiés aux langues des signes en montrant comment la sémantique des LS y est envisagée et le modèle retenu qui conçoit la traduction automatique par l'intermédiaire de transfert de représentations. La génération y repose sur- une description du niveau sémantique sous forme de représentations construites à partir des hypothèses postulées par la Grammaire Applicative et Cognitive (Desclés J. P, 1990) (chap. 2). - une analyse opératoire intégrant les modélisations précédentes dans l'espace énonciatif dialogique du signeur. Dans cette perspective, deux paramètres essentiels sont mieux caractérisés : la configuration manuelle et le mouvement (Chap. 3). La thèse se focalise sur l’analyse de formes verbales centrées autour du repérage, d’actions de mouvement ou de transfert d’une entité et décrit des réseaux de signification de quelques verbes polysémiques exprimés en LSF (chap. 4). Les perspectives d’un tel travail sont multiples : envisager des systèmes IHM s’inspirant de l’analyse opératoire présentée ici, des dictionnaires multimédias Français – LSF intégrant un module de génération tel qu’il est envisagé ici. , des systèmes d’aide à l’apprentissage du français ou de la LSF.

  • Titre traduit

    Study on semantic and cognitive sentences in french sign language into perspective to generate gestural sequences


  • Résumé

    The thesis proposes a framework of study to consider the generation of gestural sequences in French Sign Language from an operational analysis who gives a privileged place to cognitive semantics. This study is essential because FSL is based on linguistic information implying a closer relation between form and meaning. Chapter 1 presents various systems dedicated to sign languages by showing how the semantics is considered and the model selected which conceives translation via transfer of representations. The generation takes place on- a description of the semantic level in the form of representations built from the assumptions postulated by Grammar Applicative and Cognitive (Desclés J. P) (chap. 2). - an operational analysis integrating modelling in the space of the signor. From this point of view, two essential parameters are better characterized: manual configuration and movement (Chap. 3). To carry out this project, we focused on the analysis of verbal forms who denote location, actions of movement or transfer and we propose networks of significance and situations of some verbs (chap. 4). The prospects for such a work are multiple: to consider systems IHM taking as a starting point the the operational analysis presented here, of the dictionaries French multimedia – LSF integrating a module of generation such as it is considered here, of the systems of assistance to the training of French or the LSF.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (260 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 253-260

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2004)325
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.