Réponse du métabolisme lipidique à l'acide alpha-linolénique alimentaire : influence du sexe

par Anne Morise

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Sciences de la vie

Sous la direction de Dominique Hermier.

Soutenue en 2004

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’acide α-linolénique (ALA) est un acide gras polyinsaturé de la famille n-3, dont les représentant les plus connus, EPA et DHA présents surtout dans le poisson, exercent un rôle protecteur contre les maladies cardio-vasculaires (MCV). L’effet de l’ALA est cependant moins bien connu. Par ailleurs les œstrogènes jouent eux aussi un rôle protecteur des MCV. Notre travail a pour objectif de mieux définir les effets métaboliques de l’ALA ainsi que d’étudier les interactions entre acides gras alimentaires et hormones sexuelles sur le métabolisme lipidique. Nous avons tout d'abord étudié l'effet de doses croissantes d'ALA sur sa biodisponibilité et celle de ses dérivés (EPA et DHA,notamment). A de faibles comme à de fortes doses, l'organisme est capable d'absorber, transporter et stocker l'ALA et de le convertir en EPA efficacement. Dès la plus faible dose étudiées, l'ALA induit un net effet hypotriglycéridémiant (-45%) dû à une baisse de la lipogenèse, et une légère augmentation de la cholestérolémie (+15%). Par la suite, nous avons montré, chez le hamster, que le métabolisme lipidique des mâles est plus sensibles aux acides gras alimentaires que celui des femelles. En réponse à un régime riche en ALA, les mâles ont une baisse de la triglycéridémie due à une diminution et la lipogenèse et une augmentation de l'oxydation alors que chez les femelles ces effets sont nettement moins marqués. Le métabolisme du cholestérol, est nettement plus marqué par la différence de sexe que par celle du régime. Nous avons alors cherché les mécanismes mis en jeu dans les différences de réponse des mâles et des femelles et testé puis refuté l'hypothèse d'une implication de PPARα.

  • Titre traduit

    Lipid metabolism response to dietary alpha-linolenic : inflence of gender


  • Résumé

    Αlpha-linolenic acid (ALA) is a polyunsaturated fatty acid from the n-3 family, like the famous EPA and DHA found in fish, that are known to exert protection against cardiovascular diseases (CVD). Effects of ALA are, however, less known. In addition, estrogens protect also against CVD. The aim of our work was to define metabolic effects of ALA and to study the interactions between dietary fatty acids and sex hormones on lipid metabolism and risk factors of CVD. We have first study the effects of increased doses of ALA on its own biodisponibility and that of its derivatives EPA and DHA. At low as well as at high doses, the body was able to absorb, transport and store ALA and to convert it into EPA as much efficiency. Since the lowest dose studied, ALA decreased triglyceridemia (-45%) via a decreased lipogenesis, and increased slightly cholesterolemia (+15%). Then, we observed that, in the hamster, males’ lipid metabolism was more sensitive to dietary fatty acids than that of females. In response to a diet rich in ALA, males’ triglyceridemia decreased via a lower lipogenesis and a higher oxidation. In females, however, these effects were not so clear. Cholesterol metabolism was much more affected by gender differences than by diet differences. At least, we tried to look at the mechanism underlying these different responses in males and females and tested then refuted the implication of PPARα.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 130-153

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2004)244
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.