Identification et caractérisation des facteurs impliqués dans la dégradation des ARNm eucaryotes

par Nicolas Cougot

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Bertrand Séraphin.

Soutenue en 2004

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Chez les eucaryotes, l’expression du programme génétique des cellules s’opère selon trois évènements majeurs. Dans un premier temps, l’ADN est transcrit en ARN. Il est ensuite maturé et exporté vers le cytoplasme où il est finalement traduit en protéine. La dégradation de l’ARN messager apparaît comme une étape importante dans le contrôle de l’expression génétique. Notre étude a porté sur l’étape de clivage de la coiffe impliqué dans deux voies de dégradation des ARNm. Au cours d’études menées sur cellules humaines, nous avons montré que les protéines hDcp1a et hDcp2, qui constituent le complexe de clivage de la coiffe des ARNm, co-localisent dans de nouvelles structures cytoplasmiques. D'autres analyses ont révélées que plusieurs autres facteurs impliqués dans la dégradation des ARNm étaient présents dans ces structures. Finalement, en utilisant la technique d’interférence ARN, nous avons montré que ces structures sont des centres actifs de dégradation des ARNm. L’ensemble des facteurs impliqués dans l’étape de clivage de la coiffe forme un réseau d’interactions assurant la transition entre traduction et dégradation. Ainsi, parallèlement aux études menées chez l’homme, nous avons cherché à cartographier les différents domaines d’interaction entre ces différents facteurs Par double hybride, nous avons ainsi initié l’identification des domaines impliqués dans les interactions entre les différents facteurs intervenant dans l’étape de clivage de la coiffe. Ces travaux devraient permettre comprendre la cinétique de formation des structures de dégradation identifiées chez l’homme, les résultats obtenus permettant de servir de base à l’étude de ces interactions chez l’homme.

  • Titre traduit

    Identification and characterisation of factors involved in mRNA decay in eukaryotes


  • Résumé

    In eukaryotic cells, gene expression involve three main steps. First DNA is transcribed in RNA. This RNA, after maturation is exported to the cytoplasm where it will be translated into protein. MRNA decay has been shown to be a key step in gene expression regulation. Our study was on mRNA decapping, a step involved in two decay pathways. We show that in human cells, hDcp1 and hDcp2, form the decapping complex, and co-localize in cytoplasmic foci. Other studies show that other factors, involved in mRNA decay are also located in these cytoplasmic foci. We show that these foci are not related to already described stress granules. By using RNA interference, we show that these structures are active mRNA decay centers. All the factors involved in mRNA decapping form a network of interactions ensuring the transition between translation and degradation. Our second project was to map the domains of interaction between these different factors. Using the two-hybrid method, we initiate the mapping of the different domains involved in these interactions. These studies would allow better comprehension of the formation of the decay center in human cells by using the results obtained with S. Cerevisiae as a starting point.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-176

Où se trouve cette thèse ?