Etude de l'évolution et du rappel des représentations mnésiques chez le rat

par Fanny Botreau

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Pascale Gisquet-Verrier.

Soutenue en 2004

à Paris 11 .


  • Résumé

    L'étude de l'évolution des stratégies comportementales au cours d'un apprentissage a mis en évidence que, dans une épreuve de labyrinthe en T, les rats choisissent indifféremment une stratégie spatiale ou égocentrée en début d'apprentissage, puis adoptent une stratégie égocentrée. Des lésions, du CPFm ventral conduisent au maintien d'un choix équilibré des stratégies. Des lésions du striatum dorsal favorisent l'utilisation précoce d'une stratégie égocentrée. Notre étude a montré que l'évolution des stratégies dépend de l'épreuve, de structures cérébrales comme le cortex PL-IL, mais pas de l'intégrité des boucles cortico-striatales. L'étude du mécanisme d'action des indices de rappel a montré que, dans une épreuve d'évitement en discrimination lumineuse, la présentation de lac lumière à 1 jour ou du contexte expérimental à 21 jours améliore les performances de rétention et s'accompagne d'une activation de l'axe corticotrope, dont le blocage par un antagoniste CRF1 bloque l'effet facilitateur de la lumière. La naloxone (antagoniste opiacé), qui bloque les effets comportementaux des indices de rappel, diminue spécifiquement les taux d'ACTH après exposition à un indice de rappel. Ces données indiquent un lien de causalité notamment entre le CRF et les indices de rappel, qui pourrait s'exercer au niveau de l'amygdale. L'étude des bases structurales a révélé que des lésions du CPFm annihilent tout effet des indices de rappel. Au sein du SD, seule la partie latérale est impliquée dans les processus de rappel. La présentation d'un indice de rappel lumineux diminue les taux de PhosphoERK dans le CPF et l'amygdale, indiquant que une implication des voies des MAPK. Ces données permettent d'établir un schéma explicatif possible des mécanismes d'action mis enjeu lors de la présentation d'un indice de rappel. Il semble, comme chez l'homme, que deux formes de rappel puissent être mises en évidence par la nature des processus de recherche et les structures cérébrales impliqués.


  • Résumé

    Rats learning a T-maze task initially use a spatial or egocentric strategy but progressively change over time to predominantly an egocentric approach. Lesions to the ventral part of the medial prefrontal cortex (mPFC) block this change of strategy, such that both strategies are equally chosen even after overtraining, whereas, lesions to the dorsal striatum lead to an early choice of the egocentric strategy. Our study shows that the change of strategy depends on the task, and on brain structures such as the PL-IL cortex, but not on cortico-striatal circuits. Study of mechanisms underlying the effects of retrieval cues indicate that, in a brightness discrimination avoidance task, exposure to the light discriminative stimulus or to the experimental context enhances retention performance when the test is delivered 1 and 21 days, respectively, after training. This behavioural effect is accompanied by an activation of the stress axis, and interruption by a CRF1 antagonist blocks the facilitative effect of light. Naloxone (an opoid antagonist) disrupts the behavioural effect of retrieval cues and decreases significantly the ACTH levels after exposure to the retrieval cue. These data indicate a causal link between CRF and retrieval cues that could exist in the amygdala. The mPFC was implicated~ whereby lesions of the area block the facilitative effect of the retrieval cues. A functional dissociation is observed in the dorsal striatum: only the lateral part being involved in retrieval processes. Exposure to the light decreases the PhosphoERK levels in the PFC and in the amygdala, indicating an involvement of the MAPK cascades. These data suggest explicit circuits underlying the processes involved following exposure to retrieval cues. It appears that, as in humans, two forms of retrieval can be observed, dependent upon the test used and brain structures involved.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 288 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.238-273

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2004)9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.