Genre, parentalité et congé parental en Suède

par Sara Brachet

Thèse de doctorat en Sociologie et démographie sociale

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    En 1974, la Suède est le premier pays au monde à mettre en place un système d'assurance parentale, offrant aux pères et aux mères exactement les mêmes possibilités de bénéficier d'un congé parental rémunéré en fonction du salaire antérieur. Ce nouveau dispositif de la politique familiale, englobé dans une politique plus large d'égalité des sexes, avait pour objectif principal d'instaurer une meilleure répartition des responsabilités parentales entre les deux parents. Trente ans plus tard, les statistiques montrent que ce congé est toujours essentiellement une affaire de femmes. Cette recherche propose une réflexion sur les raisons de la persistance des comportements dits traditionnels. Le recours au congé parental est alors un moyen d'appréhender les pratiques sexuées de la parentalité. Les statistiques nationales existantes se sont toutefois révélées insuffisantes pour analyser le congé dans une perspective de genre. Cette recherche s'appuie sur une enquête quantitative et qualitative, réalisée en 2000, portant sur le recours au congé parental dans la ville d'Uppsala en Suède.

  • Titre traduit

    Gender, parenthood and parental leave in Sweden


  • Résumé

    In 1974, Sweden was the first country in the wor1d to set up a system of parental insurance, offering to mothers as well as to fathers exactly the same possibilities to take a parentalleave, paid according to the former wages. This new fami1y po1icy measure, included within a broader policy of gender equality, aimed to establish a better distribution of responsibilities between parents. Thirty years later on, the statistics show that this leave is still primarily the affair of women. This research proposes an analysis of the reasons of the persistence of the "traditiona1" behaviour. The use of parental leave is then a means of apprehending the gendered practices of parenthood. National statistics however are insufficient to analyse the take-up of parental leave from a gender perspective. This research thus is based on a quantitative and qualitative survey, carried out in 2000, on the use the parentalleave in the town of Uppsala in Sweden.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 377-[17] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 363-377

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-164
  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : G1 BRAC 2004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.