Les Karen : horizons d'une population frontière : mise en scène de l'indigénisme et écologie en Thai͏̈lande

par Abigaël Pesses

Thèse de doctorat en Ethnologie. Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Bernard Formoso.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    En Thai͏̈lande, les relations actuelles entre les "Montagnards" et le gouvernement thai͏̈landais se cristallisent principalement autour de la compétition pour le contrôle des ressources naturelles et les droits légaux sur les sols. Cette question déborde le cas des montagnards pour toucher l'ensemble de la population paysanne. Il convient cependant d'expliciter la spécificité de leur situation au regard d'une part, de l'évolution de leurs conditions d'accès au sol, suite au processus de construction de l'état moderne et du fait de la radicalisation progressive des politiques gouvernementales en matière de protection de l'environnement. Ce sont ces thématiques que j'envisage de traiter à travers le cas des Karen qui ne sont ni confondus avec les autochtones (à l'image des Lawas), ni assimilés à de nouveaux venus (à l'image des Hmong, par exemple). A travers l'ethnographie d'un réseau de villages sgaw karen, unis autour d'objectifs politiques communs, je souhaite mettre en évidence leur implication dans de nouveaux modes d'action tournés vers la réaffirmation de leurs droits territoriaux et de leur identité.

  • Titre traduit

    The Karen : horizons of a frontier population : setting of indigenous culture and ecology in Thailand


  • Résumé

    In contemporary Thailand, the relationship between "Moutain peoples" and the government mainly cristallizes on competition for natural resources and land rights. This question goes beyond "hills tribes", to concern most of the Thai peasants. There is a need to analyse the minorities' effective access to land in the context of modern Nation-states, as well as the effetc of the progressive radicalisation od states' environmental policies. It is this topic that I would like to deal with, through the Karen who are meither considered as true natives (thus differing from Lawa), nor as true newcomers (thus differing for instance from Hmong). Through the ethnography of a network of Sgaw karen villages unified around in common political clamings, I want to highlight hheir involvement into new ways of action leading to the reasserting of new territorial rights and a new identity within the Thai Nation-State.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(479 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bilbliogr. p. 432-450

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-155
  • Bibliothèque : École française d'Extrême-Orient (Vientiane, Laos). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THAI.ANTHR.E.P475L
  • Bibliothèque : École française d'Extrême-Orient (Chiang Mai, Thaïlande). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ASIE MIN. E. P475K
  • Bibliothèque : Maison Asie-Pacifique (France). Fonds Asie. Fonds Pacifique/Océanie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 57492 (TH)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.