Etude mathématique de modèles stochastiques d'évolution issus de la théorie écologique des dynamiques adaptatives

par Nicolas Champagnat

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Sylvie Méléard.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'étude probabiliste de modèles écologiques appartenant à la récente théorie des " dynamiques adaptatives ". Après avoir précisé et généralisé le cadre et l'heuristique biologique de ces modèles, nous obtenons une justification microscopique d'un modèle d'évolution par sauts à partir d'un système de particules en interaction à valeurs mesure, décrivant la dynamique de la population à l'échelle individuelle. Il s'agit d'un résultat de séparation d'échelles de temps lié à deux asymptotiques : mutations rares et grande population. Ensuite, nous retrouvons une e��quation différentielle ordinaire connue sous le nom d' " équation canonique des dynamiques adaptatives " en appliquant une asymptotique de petits sauts au processus précédent. Cette asymptotique nous conduit à introduire un modèle d'évolution par diffusion comme approximation diffusion du processus de saut, dont les coefficients présentent une mauvaise régularité : dérive discontinue et diffusion dégénérée aux mêmes points. Nous examinons d'abord l'existence faible, l'unicité en loi et la propriété de Markov forte pour ces processus, questions liées au problème d'atteinte de certains points isolés de l'espace. Enfin, nous démontrons un principe de grandes déviations pour ces diffusions qui permet d'étudier le temps et le lieu de sortie d'un domaine attracteur - question biologique fondamentale.

  • Titre traduit

    Mathematical study of stochastic models of evolution belonging to the ecological theory of adaptative dynamics


  • Résumé

    This thesis is interested in the probabilistic study of ecological models belonging to the recent theory of "adaptive dynamics''. After having presented and generalized the scope and the biological heuristics of these models, we obtain a microscopic justification of a jump process modelizing evolution from a measure-valued interacting particle system describing the population dynamics at the individual level. This is a time scale separation result based on two asymptotics: rare mutations and large population. Then, we obtain an ordinary differential equation known as the ``canonical equation of adaptive dynamics'' by applying an asymptotic of small jumps to the preceding process. This limit leads us to introduce a diffusion model of evolution as a diffusion approximation of the jump process, which coefficients present bad regularity properties: discontinuous drift and degenerate diffusion parameter at the same points. We then study the weak existence, uniqueness in law and strong Markov property for this process, which are linked to the question whether this diffusion can reach particular isolated points of the space in finite time or not. Finally, we prove a large deviations principle for these degenerate diffusions, allowing to study the problem of diffusion exit from an attracting domain, which is a fundamental biological question.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [205]-209. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-138

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 PA10 0138
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.