Remi de Reims : vie, culte, dossier hagiographique (Ve-XIe s.)

par Marie-Céline Isaïa

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de François Dolbeau et de Michel Sot.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .

Le jury était composé de Michèle Gaillard.


  • Résumé

    Remi évêque de Reims (ca. 461-535) appartient à la petite noblesse sénatoriale de Laon. Influencé par Lérins, il accompagne la mise en place du pouvoir franc (baptême de Clovis). L'identification de sa famille éclaire le développement de son culte : au VIe s. , c'est un culte civique rémois, relayé au VIIe s. Par un culte aristocratique et familial (Agilolfides, Étichonides). Vers 800, saint Remi est célébré comme celui qui a converti les Francs. L'évolution culmine avec la Vie de saint Remi par Hincmar de Reims (845-882). En germe dès 852, c'est le fruit d'au moins deux rédactions, d'où son caractère hétérogène. Après Hincmar, les archevêques de Reims font de saint Remi l'image de leur autorité et l'incarnation de leurs revendications politiques. Après le sacre de Philippe Ier (1059), il devient patron de la monarchie sacrée. L'enquête s'appuie surtout sur la prosopographie (Antiquité et Moyen Age), sur l'hagiographie rémoise (datation) et sur l'édition d'un texte de Rotgar (ca. 883).

  • Titre traduit

    Remi, bishop of Reims : his life and cult (Ve-XIe s.)


  • Résumé

    Remi, bishop of Reims (ca. 461-535), was born in a senatorial family of Laon, deeply touched by the lerinian monasticism. He took his place in the bilding of the Frankish monarchy (christening of Clovis). Searching his relative, we can partly explain the expansion of his cult: during the 6th century, it is a civic cult for people of Reims, changing to an aristocratic cult during the 7th century. With the beginning of the 9th century, we observe the first celebration of saint Remi's role in converting the Franks as a nation. The theme is emphasized by Hincmar's Vita Remigii, written continually from 852 to 882. After Hincmar (845-882), the archbishops of Reims use Remi as an image of their authority and an incarnation of their political ambitions. After the coronation of Philip Ith (1059), saint Remi becomes the patron of the anointed kings. Our inquiry mainly leans on prosopography, hagiography of Reims province and the first edition of a text attributed to the monk Rotgar (ca. 883).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Les Éd. du Cerf à Paris

Remi de Reims : mémoire d'un saint, histoire d'une Église


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1138 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1072-1126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T04PA10080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Les Éd. du Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : Remi de Reims : mémoire d'un saint, histoire d'une Église
  • Dans la collection : Histoire religieuse de la France , 35 , 1248-6396
  • Détails : 1 vol. (919 p.)
  • ISBN : 978-2-204-08745-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 822-884. Notes bibliogr. en bas de pages. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.