Formation ouverte et stratégies d'autodirection

par Annie Jézégou

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Carré.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette recherche articule un essai de théorisation de l'ouverture et la théorie de l'autodirection. L'ouverture est définie par le fait d'ouvrir à l'apprenant des libertés de choix, afin qu'il puisse exercer un contrôle pédagogique sur sa formation (Jézégou, 2002). L'autorégulation est la dimension sociocognitive de l'autodirection (Carré, 2004) qui s'articule le mieux avec notre définition de l'ouverture. Nous l'appréhendons à partir du modèle des trois formes triadiques de l'autorégulation (Zimmermann, 2002). Grâce à ce cadre théorique, trois variables sont mises à jour : le dispositif de formation, la perception d'ouverture de l'apprenant à l'égard de ce dispositif et ses comportements autorégulés de gestion de ce m^eme dispositif. Dans ce qu'ils ont d'essentiel, les résultats de cette recherche révèlent le rôle médiateur de la perception d'ouverture dans l'influence du dispositif sur les comportements autorégulés. Ils tendent à fragiliser la conception qui surdétermine l'influence du dispositif sur les comportements des apprenants. Par ailleurs, la consistance des résultats de cette recherche nous permet de proposer quatre leviers afin de donner une impulsion nouvelle à l'ngénierie de l'ouverture.

  • Titre traduit

    Open learning and self-directed strategies


  • Résumé

    This research articulates an attempt to theorise open learning and the theory of self-directed learning. Our definition of open learning is the freedom to choose that is given to the learner and which allows them to have a certain pedagogical control over their learning (Jézégou, 2002). Self-regulated learning is the social cognitive dimension of self-directed learning (Carré, 2004) which fits our definition of open learning most appropriately. We approach this self-regulated learning with the triadic model of self-regulated functionning (Zimmerman, 2002). This theory brings to light tree variables : the learning environment, the learner's perception of their freedom to choose within this environment and their self-regulated behaviour used to manage this environment. The results revel that the learner's perception of freedom acts as a mediating role in the environments influence on self-regulated behaviour. They tend to weaker the conception which over determines the influence of the environment on the learner's behaviour. Furthermore, the consistency in the results allows us to forward four propositions which give a new impulse to the engineering of open learning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277-[160] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 256-265. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-47

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.