Molière : portrait de la France dans un miroir (1673-1973) : étude bibliographique sur la construction du portrait de Molière par les Français

par Gérard Moret

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Levillain.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dès sa mort en 1673, selon une progression qui va toujours croissante jusqu'en 1973, les Français cherchent à donner de Molière l'image la plus parfaite. Au XVIIe siècle, Molière est d'abord un génie dont "l'ombre" est placée près des dieux qui sont ceux de l'Antiquité. Le siècle suivant le prend en charge, développe la thématique du surhomme et consacre Molière à titre posthume en l'accueillant à l'Académie française. Le XIXe siècle n'est pour Molière qu'une suite de chants d'amour. A la comparaison avec Shakespeare succède une suprématie sans partage : centre moral et spirituel de l'humanité, Molière est le plus grand créateur de l'Univers. En construisant pendant trois siècles le portrait de Molière, les Français l'associent à leurs émotions et à la valorisation sans mesure de leur propre ego. Le XXe siècle a beau devenir plus scientifique et rigoureux dans ses commentaires, derrière Molière, c'est toujours la France qui tresse les éléments de sa propre grandeur.

  • Titre traduit

    Molière : a french portrait in a mirror (1673-1973) : a bibliographical study on the building-up of Molière's portrait by the French


  • Résumé

    Since his death in 1673, following an ever growing progression, the French have been trying to give the best possible picture of Molière. In the XVIIth century, Molière is perceived as a genius whose "shadow" is inevitably placed close to the gods who are first the gods of the Antiquity. The following century takes him up without a real change, develops the "superman" theme and welcomes Molière into the French Academy, thus officially, though in a posthumous way, honouring him. The XIXth century is made of a succession of love songs for Molière. The unavailable comparison with Shakespeare gives way to an undivided supremacy : a moral and spiritual centre of humanity, Molière is the greatest creator that the universe has ever known. Of course, by building up Molière's portrait for three centuries, the French associate him with their ongoing emotions and with the unmeasurable valuation of their own ego. However more scientific and rigorous the XXth century may become in its commentaries, behind Molière it's still France itself which weaves the elements of its own greatness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 454-464

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-10 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.