Les débuts de l'Aurignacien en Europe : discussion à partir des sites de Geissenklösterle, Willendorf II, Krems-Hundssteig et Bacho Kiro

par Nicolas Teyssandier

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Jean-Michel Geneste.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur une révision des productions lithiques associées aux premières phases de l'Aurignacien en Europe centrale et dans les Balkans. Les débuts de l'Aurignacien ont toujours été interprétés comme l'expansion des hommes anatomiquement modernes en Europe et l'on supposait que leur introduction s'était produite par les Balkans, avant de diffuser vers l'ouest. L'analyse des productions lithiques montre que les débuts de l'Aurignacien ne sont pas homogènes en Europe centrale et dans les Balkans : deux techno-complexes peuvent être délimités et comparés aux manifestations de l'Europe occidentale : l'Aurignacien ancien d'une part, le Proto-Aurignacien d'autre part. Une autre entité, le Bachokirien, pressentie comme une origine de l'Aurignacien, s'en écarte radicalement. Par conséquent, émerge une vision différente des processus d'expansion d'Homo sapiens sapiens en Europe.

  • Titre traduit

    ˜The œearliest Aurignacian in Europe : the evidence of Geissenklösterle, Willendorf II, Krems-Hundssteig and Bacho Kiro


  • Résumé

    This dissertation presents a revision of lithic productions associated to the initial phases of the Aurignacian in Central Europe and the Balkans. The earliest Aurignacian has always been equated with the diffusion from the Balkans to the West of anatomically modern humans in Europe. The analysis of lithic industries indicates that the first Aurignacian is not homogeneous in Central Europe and the Balkans. Two entities are delimited and compared to west-european manifestations : the Early Aurignacian and the Proto-Aurignacian. An other entity, the Bachokirian, differs more radically. Main results underscore major differences between Central European and Balkanic sequences, which may prove relevant to questions concerning the origin and spread of the Aurignacian in Europe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : P. a-f et 285 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 256-285

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.