Des théories implicites de l'homme : comparer l'être humain et l'animal dans des contextes intra- et inter-espèces

par Paola Ricciardi Joos

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Jean-Pierre Deconchy et de Jean-Claude Deschamps.

Soutenue en 2004

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les travaux de Deconchy sur le patrimoine comportemental commun à l'homme et à l'animal, et les travaux de Poeschl sur la représentation de l'intelligence humaine et animale, ont relevé qu'une comparaison entre espèces s'accompagne d'une différenciation interespèce. A la suite de ces travaux, cette thèse se propose de tester qu'une comparaison entre espèces s'accompagne parallèlement: 1) en ce qui concerne une espèce animale, d'une assimilation intraespèce, selon le principe du métacontraste, et ; 2) en ce qui concerne l'espèce humaine, d'une différenciation intraespèce, selon le principe de la covariation (formalisé pour les besoins de l'étude). Si la théorie de l'identité sociale et la théorie de l'autocatégorisation, tout comme le modèle de la covariation, ont été testés aux niveaux "subordonné" et "intermédiaire" d'abstraction, cette thèse se propose de tester le principe du métacontraste et le principe de la covariation aux niveaux "subordonné" et "supraordonné" d'abstraction.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : VI-336 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-244

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 PA10-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.