L'articulation entre développement durable et responsabilité sociétale d'entreprise: : enjeux pratiques et éthiques pour les entreprises multinationales

par Nicolas Piau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian Schmidt.

Soutenue en 2004

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Ce travail, réalisé dans le cadre d'un contrat CIFRE, vise à analyser les différences entre les concepts de développement durable (DD) et de responsabilité sociétale d'entreprise (RSE), et à isoler l'articulation qui peut exister entre les deux. Les enjeux de cette articulation pour les firmes multinationales (FMN) sont développés, notamment à partir des travaux menés au sein de SUEZ. Dans un premier temps, une formulation des enjeux du DD dans une perspective éthique Spinoziste et Nietzschéenne est proposée, afin de mettre en évidence la difficulté à appréhender ce concept dans le cadre théorique et moral de l'économie classique, fondé sur le critère de rationalité. Puis la complexité des FMN et de leur environnement d'activité est analysée, en rendant compte du rôle prépondérant des marchés financiers dans les orientations de ces entreprises, et des limites de la théorie des parties prenantes face à cette complexité. C'est sur cette compréhension des enjeux du DD et de la complexité des FMN qu'est appréhendée l'articulation entre DD et RSE à partir de la notion d'impacts, ainsi que les moyens de convergence entre pratiques d'entreprises et DD. A cet égard, une perspective opérationnelle du lien entre performance RSE et performance économique permet d'envisager la RSE comme un mode de valorisation du modèle industriel des entreprises. Ce point est renforcé par la création d'indicateurs sociaux et leur utilisation pour le pilotage des entreprises, permettant une meilleure explication du modèle d'activité auprès des parties prenantes. Enfin, un dépassement de cette logique de valorisation de la RSE est proposé, en formulant l'hypothèse que la véritable difficulté réside dans la maximisation de la valeur actionnariale qui implique l'utilisation de critères de mesure de performance de l'entreprise incompatibles avec le DD. La conception de l'entreprise comme actif financier implique en outre une abstraction des externalités générées par l'activité de l'entreprise, et conduit ainsi à un transfert du risque des actionnaires et investisseurs vers les autres parties prenantes. La conception de l'entreprise comme lieu d'intégration de connaissance en vue de la fourniture d'un bien ou service permet de réintégrer les enjeux de long terme en encastrant l'entreprise dans les territoires de ses activités.

  • Titre traduit

    ˜The œlink between sustainable development and corporate social responsibility : practical and ethical stakes for multinational corporations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.( 416 p).
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.384-409. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.