La réflexibilité comme moteur de renouvellement dans l'œuvre cinématographique de Jean Eustache

par Jihae Sung

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Claudine Eizykman.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse est une étude sur les films de Jean Eustache. En tant que cinéaste venant à la mise en scène juste après la Nouvelle Vague, Eustache est considéré comme l’héritier de celle-ci tout en s’en démarquant tout au long de sa carrière. A travers ses films, il est souvent jugé d’une manière contradictoire : sentimental, intellectuel, personnel, marginal, réaliste, expérimental, moderne alors qu’il est considéré unanimement comme cinéaste maudit, en décalage avec son temps. Sa carrière cinématographique témoigne de l’oscillation entre le film de fiction et le film de documentaire, entre le long métrage et le court métrage, de format 35mm à 16mm. De cette oscillation provient une réflexivité particulière chez Eustache, le moteur de renouvellement de son cinéma. Ses films montrent une évolution : ses films s’interrogent au fur et à mesure du temps sur les possibilités et les limites des expressions filmiques. Pour ces interrogations, Eustache s’appuie sur le retour à Lumière, la première phase du cinéma, la répétition, la primauté de la parole sur l’image

  • Titre traduit

    ˜The œreflexivity as a driving force for renewal in the films by Jean Eustache


  • Résumé

    This thesis is devoted to the study of the films by Jean Eustache. As a director who came to realise his first film just after Nouvelle Vague, Eustache is considered as the direct heir of Nouvelle Vague though his films showed personal tone with the evolution. His films are appreciated in divers ways: sentimental, intellectual, personal, marginal, realistic, experimental, modern whileas Eustache is unanimously considered as the director who couldn’t get along with his epoque. His filmic career shows the balancement between the fiction film et the documentary film, between the feature film and short film, between 35 mm format and 16 mm format etc. From this balancement comes the particular form of reflexivity in his films, which is a driving force of renewal. His films show the evolution in which Eustache is interested in posing questions about the possibilities and the limits of the means of filmic expressions. For this questioning, his films adopted the return to the primary phase of film’s evolution, the repetition, the emphasis on speech

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 258-292. Filmogr. f. 249-257

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2285
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.