Autonomie individuelle et précarisation : dispositifs publics et souffrance sociale en classes populaires

par Stéphane Le Lay

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Cours-Salies.

Soutenue en 2004

à Paris 8 .


  • Résumé

    À partir de quatre enquêtes empiriques resituées au sein des transformations de la société salariale, nous avons mis en évidence la fragilisation matérielle et symbolique d’une grande partie des membres des classes populaires occupant des positions subalternes. Confrontés à l’impératif social de réussite individuelle, ces individus ne peuvent se reposer que sur des dispositifs publics dont l’incitation à l’individualisation constitue un mode rhétorique et pratique d’atomisation socialisée qui tend à renforcer la logique oppressive des rapports sociaux, et à accentuer la souffrance sociale. S’accompagnant d’un déni croissant de la dignité et des attentes individuelles, cette situation conduit à une autonomie sociopsychique au mieux « contrôlée », au pire soumise. En effet, les processus de naturalisation présents dans les dispositions individuelles permettent certes de lutter contre la souffrance, mais freinent les possibilités de luttes collectives qui viseraient à remettre en cause l’ "ordre des choses. "

  • Titre traduit

    Individual autonomy and the development of precariousness : public policies and social suffering in the working class


  • Résumé

    On the basis of four empirical studies, contextualised within the broader transformations of salaried employment, this thesis demonstrates the material and symbolic weakening of a large portion of the working class occupying subordinate positions. Faced with the social imperative of personal success, these individuals can only rely on public measures which, by encouraging individualisation, constitute a rhetorical and practical mode of social atomisation that tends to reinforce the oppressive logic of social relations and to increase social suffering. Matched by a growing denial of personal dignity and aspirations, this situation leads to a socio-psychological autonomy that is at best ‘controled’ at worst resigned. In effect, the processes of naturalisation present in individual measures enable workers to combat suffering but impede the possibility of any collective action which would seek to alter the ‘order of things’.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 721 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 678-721

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2073

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2050
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.